carte

Attractivité démographique : Lyon moins fort que les extérieurs

Les rhodaniens sont de plus en plus nombreux, mais Lyon n’est plus forcément la destination fétiche. Le développement de la population est même plus lent entre Rhône et Saône qu’en première et deuxième couronne. Tour d’horizon après la publication début janvier des chiffres du dernier recensement.

Il y a désormais 1 690 498 habitants dans le Rhône. C’est ce que révèle les données du dernier recensement, arrêtées en 2008 et publiées le 1er janvier 2011 par l’INSEE. 7,1 % de rhodaniens en plus par rapport à 1999, dernière année disponible. Si l’accroissement de population de Lyon intra-muros est assez discret (+6 %), les villes de première couronne connaissent un véritable boum. A Tassin-la-Demi-Lune particulièrement, puisque elle connaît un accroissement de sa population de 16,3 %, avec 18 595 habitants. Juste derrière, Villeurbanne atteint 142 552 habitants (+13,6 %) et Villefranche-sur-Saône 34 634 habitants (+11,5 %).

Plus de monde en deuxième ceinture

Les villes de deuxième couronne marquent aussi un important développement. Francheville et Mions connaissent toutes deux un accroissement de leur population autour de 8 % et 11 %. En revanche, d’autres grosses villes du Rhône comme Vénissieux (3e) ou encore Saint-Priest (4e) semblent souffrir d’une certaine inertie, pâtissant sans doute de leur image de commune de banlieue. A l’opposé de la tendance générale, trois villes parmi les plus grandes du département voient une baisse de leur nombre d'habitants : Caluire-et-Cuire (-0,9 %), Ecully (-0,3 %) et Tarare (-1,3 %).

carte ()

Accroissement inégal dans les arrondissements lyonnais

Pour Lyon intra muros, la comparaison se fait sur un an. Entre 2007 et 2008, la population a grossi de 4,67 %, pour dépasser les 483.000 habitants. Mais l’accroissement de population n’est pas uniforme. En tête des secteurs ayant connu les plus fort taux de développement, le 3e arrondissement (+2 %). Il est également l’arrondissement le plus peuplé de Lyon (93 596 habitants). L’attrait du 9e se confirme avec un accroissement de 1,66 %. Idem pour le 4e (+1,46 %). Accroissement modéré pour le 7e. Troisième arrondissement en termes de population, il accueille 70 718 personnes. Dans le 1e, 2e et 8e arrondissement, c’est le statu quo avec des variations négligeables. Enfin, les 5e et 6e arrondissements ne font plus recette. Ils perdent respectivement 0,6 % et 1,47 % de leurs habitants.

carte ()
à lire également
Hormis sur l'autoroute A6, sur lequel la préfecture a pris un arrêté de fermeture, aucun blocage n'est à noter dans le Rhône à la mi-journée selon les services de l'Etat. Des points de ralentissements existent en revanche, notamment sur la métropole.
1 commentaire
  1. dany69 - 8 janvier 2011

    Quand est-ce que Lyon va absorber les communes de la petite couronne ?? Villeurbanne, Bron... j'ai dû mal à comprendre cette multitude de commune autour de Lyon !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut