NACHURY©Tim

Assemblée : le cumul maire/président de la Métropole en débat

La création de la Métropole de Lyon a été adoptée en 2e lecture à l'Assemblée nationale ce jeudi. Pour l'occasion le débat a pris des couleurs lyonnaises, avec Dominique Nachury, Pascale Crozon, Pierre-Alain Muet, Jean-Louis Touraine et Thierry Braillard en principaux intervenants.

"On peut expliquer ainsi l’écart de compétitivité entre la France et les États-Unis. Quand vous naissez dans le Tennessee et que vous voulez travailler dans l’aéronautique, vous partez à Seattle. Pour le cinéma, vous allez à Los Angeles. Pour la pub, à New York. Quand vous naissez dans le sud de l’Italie et que vous voulez travailler dans l’aéronautique, vous n’allez pas à Toulouse. L’Europe manque de grandes métropoles, on n’a que Londres et Paris, et la mobilité y est encore trop faible. C’est vrai aussi au niveau national", a notamment déclaré l'adjoint aux sports de la Ville de Lyon.

EELV et la députée UMP du Rhône ont déposé un amendement analogue interdisant le cumul entre le mandat de maire et celui de président de la Métropole. Dominique Nachury a notamment fait valoir qu'il s'agirait d'un cumul de présidence de deux collectivités de plein exercice. Alain Chrétien, député UMP de la Haute-Saône, s'est illustré par ses flèches anti-Collomb, égratignant "le bon vouloir de certains puissants féodaux". "Bizarrement, la majorité, qui fait la chasse aux cumulards de tous les côtés, maintient la possibilité pour le maire de Lyon d’être également président de la métropole. Parce que nous connaissons le maire de Lyon et les rapports qu’il entretient avec le Gouvernement et la majorité, nous ne sommes pas dupes de cette bizarrerie cumularde". Ces amendements ont été repoussés. En revanche, a été retenu celui instaurant la parité dans l'exécutif métropolitain.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut