nachury

Activité de votre député : Nachury, en toute discrétion

SÉRIE – Cet été, Lyon Capitale s’est intéressé aux députés du Rhône. Activité, dépenses, petites histoires, coups d’éclat et déconvenues. Qui est vraiment le député de votre circonscription et que fait-il pendant l’année au palais Bourbon et en dehors ? Découvrez chaque jour un élément de réponse dans notre série dédiée. Aujourd’hui, focus sur Dominique Nachury, députée de la 4e circonscription du Rhône.

Dominique Nachury © DR

Dominique Nachury.

Dominique Nachury (UMP), 4e circonscription du Rhône

activite-de-dominique-nachury-en-tant-que-depute ()

Dominique Nachury ne serait-elle pas un peu trop discrète ? Députée de la 4e circonscription du Rhône, elle paraît effacée sur les bancs de l’Assemblée nationale.

Bien que souvent présente dans l’hémicycle avec 31 semaines d’assiduité, Dominique Nachury ne fait pas partie des députés les plus loquaces de cette 14e législature. Cosignataire de 103 propositions de lois mais auteure d’aucune, Dominique Nachury s’illustre silencieusement dans son mandat.

Lors des 37 séances publiques auxquelles elle a assisté, Mme Nachury ne s’est exprimée qu’à 97 reprises, soit une moyenne de 2,6 interventions par séance. La moyenne chute considérablement en commission, avec moins d’une intervention (0,86) lors de chacune d’entre elles. Un peu léger si l’on compare avec ses collègues de bancs.

Néanmoins, Dominique Nachury a tout de même posé quelque 201 questions aux différents ministres, en majorité sur les dossiers des affaires sociales, du travail, de l’économie et des finances. Faire preuve de discrétion ne signifie pas absence de travail.

Juriste de profession, Dominique Nachury occupe de nombreux postes dans des commissions. Membre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation, ses missions parlementaires lui confèrent aussi un rôle dans une commission spéciale pour l’examen de la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel ainsi que dans la délégation parlementaire aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes. En sus, elle participe aux travaux du comité de suivi de la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République.

Commission scientifique nationale des collections

Dominique Nachury est dans le même temps membre d’une commission extra-parlementaire. Dédiée à émettre des recommandations en matière de déclassement des œuvres appartenant aux collections gérées par le ministère de la Culture, la commission scientifique nationale des collections est une instance peu connue du grand public. Composée essentiellement de scientifiques et de quelques élus, elle ne comporte qu’un seul membre de l’Assemblée nationale, en la personne donc de Dominique Nachury.

Faire défiler vers le haut