Frédéric Cuvillier
@STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Abandon de l'écotaxe : “un gâchis” pour Cuvillier

L’écotaxe est suspendue “sine die”, a annoncé jeudi 9 octobre Ségolène Royal devant les menaces de blocages des routiers. Frédéric Cuvillier, ancien secrétaire d’État socialiste aux transports, a réagi ce matin sur Sud Radio. Il parle de “gâchis”.

Face aux menaces de blocages brandies par les transporteurs routiers, qui avaient annoncé sur Sud Radio des barrages filtrants et des opérations escargots dès lundi prochain, la ministre de l'Écologie a annoncé jeudi 9 octobre la suspension "sine die" du projet de péage de transit poids lourds. De l'avis de tous, Ségolène Royal porte ainsi le coup de grâce au projet d'écotaxe, voté il y a cinq ans.

Interrogé sur Sud Radio ce matin, Frédéric Cuvillier, ancien secrétaire d'État socialiste chargé des transports, a évoqué "un incroyable gâchis". Il a travaillé sur le dossier pendant deux ans et demi au gouvernement, et il avait anticipé l'échec du péage de transit poids lourds sous la pression des transporteurs.

Satisfaites, les fédérations de transporteurs routiers ont elles levé leurs menaces de blocages pour lundi. Les associations écologistes crient au scandale. France Nature Environnement se dit "extrêmement en colère", quant à la numéro 1 d'Europe Ecologie-Les Verts, Emmanuelle Cosse, elle se dit tout simplement "scandalisée".

à lire également
Grégory Doucet et Bruno Bernard, les candidats écologistes à la ville de Lyon et à la métropole, présentaient ce lundi soir leur quartier de la Part-Dieu amendé : plus végétal et surtout moins haute.
Faire défiler vers le haut