Françoise Grossetete
© Tim Douet

Moscovici commissaire à l’Économie, Grossetête sceptique

Françoise Grossetête exprime ses réserves vis-à-vis de la nomination de Pierre Moscovici au poste de commissaire européen à l’Économie.

Alors que l'ancien ministre français de l'Économie, Pierre Moscovici, vient d'être confirmé à son nouveau poste de commissaire européen à l'Économie, l'eurodéputée UMP Françoise Grossetête se dit sceptique. Elle affirme toutefois préférer "voir Pierre Moscovici à ce poste, étroitement encadré, plutôt qu'à un autre où il aurait les coudées franches !", misant sur le fait que son travail sera "supervisé par plusieurs vice-présidents" de droite.

"Pierre Moscovici s'est engagé devant nous à faire respecter les règles européennes en matière de dette et de déficit et à ne pas être particulièrement indulgent envers le gouvernement français. Nous y serons extrêmement attentifs, il devra travailler pour l'intérêt général européen", prévient Françoise Grossetête.

Schizophrénie

"La schizophrénie de M. Moscovici, qui s'engage à Bruxelles sur des promesses qu'il n'a pu tenir en France, est tout à fait regrettable. Elle reflète bien cependant le double langage des socialistes français, qui disent une chose à Bruxelles et font exactement le contraire à Paris, tout en se dédouanant de leurs responsabilités sur le dos de l'Union européenne. Ce comportement lamentable est à l'origine de la perte de crédibilité de notre pays sur la scène européenne",regrette la députée. Un vote de confiance à la Commission devrait intervenir le 22 octobre.

1 commentaire
  1. Gemini - jeu 9 Oct 14 à 13 h 43

    C’est plutôt Grossetête qui est schizophrénique. Moscovici est un ami des banksters, tout comme elle. De quoi se plaint-elle. Les deux défendent la même chose : le pouvoir de la finance, contre nous.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut