Laurent Wauquiez n’est plus maire du Puy-en-Velay

Le nouveau président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes a cédé sa place à Michel Chapuis (UDI), son adjoint aux finances, au terme du conseil municipal de ce vendredi 29 janvier.

Et un mandat de moins. Souvent critiqué pour son penchant "cumulard", Laurent Wauquiez a cédé son fauteuil de maire du Puy-en-Velay. Une décision validée en conseil municipal ce vendredi 29 janvier. Les élus ont par ailleurs désigné le centriste Michel Chapuis (UDI), jusqu'alors adjoint aux finances, pour lui succéder à la tête de la municipalité. Dans son discours, le nouveau président du conseil régional a souligné son attachement à la ville dont il était le premier magistrat depuis 2008 et qu'il continue par ailleurs d'habiter.

Par cette décision, le numéro deux du parti Les Républicains entend se mettre en conformité avec la loi interdisant le cumul de deux mandats exécutifs locaux, promulguée en février 2014. Cela avant le durcissement du texte en 2017. Il conserve néanmoins son mandat de député de Haute-Loire.

L'opposition s'est étonnée que la fonction de maire ne revienne pas à Huguette Portal, pourtant première adjointe.

à lire également
David Kimelfeld et Gérard Collomb, à la finale du Bocuse d’Or 2019 © Maxime Jegat / PhotoPQR MaxPPP
Présent sur les listes Collomb à la ville comme à la métropole, Bernard Bochard refuse toute alliance avec la droite d'Étienne Blanc qu'il a qualifié “d'ennemi idéologique” dans une lettre adressée au maire de Lyon et à David Kimelfeld. 
Faire défiler vers le haut