“L’objectif est de rassurer tous ceux qui n’ont pas voté pour Macron”

En direct du QG d’Emmanuel Macron à Lyon, Bruno Bonnell, le référent En Marche dans le Rhône, a réagi au score du premier tour du candidat En Marche et évoqué la stratégie à adopter pour son mouvement.

Lyon Capitale : Que pensez-vous de ce scénario ?

Bruno Bonnell : C'était un scénario possible. On hésitait entre trois autres. Mais on ne souhaitait pas spécialement voir Mme Le Pen à ce niveau-là. Il faut appeler ses électeurs à venir rejoindre nos équipes pour changer leur vision du monde. Il ne faut pas être semblable pour être rassemblés. On a un projet pour la France et il faut apporter toutes les énergies que l'on peut rapporter. Aujourd'hui, l'objectif est de rassurer tous ceux qui n'ont pas voté pour Emmanuel Macron et de leur dire de choisir le camp du progrès et d'une vision du futur plutôt que le camp de la nostalgie, de la haine et du non-mélange.

Quelle stratégie adopter désormais ?

Le second tour est jouable si l'on est pédagogique. Il faut expliquer aux gens que ce n'est pas par habitude et idéologie qu'il faut voter, mais qu'il faut voter pour une vision expliquée, répétée, à travers les prismes que sont l'innovation, l'environnement, la mondialisation, pour revenir sur la scène internationale avec fierté.

 

Suivez ci-dessous notre soirée électorale en direct de la préfecture et des QG locaux des candidats, avec les résultats des communes de la métropole de Lyon et toutes les réactions lyonnaises.
à lire également
Agnès Marion
"S’il vous plaît, présentez-moi la dame qui a décidé, étant parfaitement instruite, d’avoir sept, huit, neuf enfants". La petite phrase sortie d'un discours d'Emmanuel Macron prononcé le 26 septembre à New-York à propos de l'éducation des femmes et de la natalité en Afrique provoque des réactions du monde entier sur les réseaux sociaux. À Lyon, l'élue RN à la région Agnès Marion s'est fendue de son tweet. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut