Guilland : “Le 8e a besoin d’un nouveau souffle”

L’Autre Campagne s’intéresse en ce début de semaine et à 12 jours du premier tour au 8e arrondissement de Lyon. Aujourd’hui, nous recevons Stéphane Guilland, tête de liste UMP. Il dénonce un arrondissement qui gagne des habitants mais perd en services publics et en proximité.

Candidat sèchement battu aux cantonales de 2011 dès le premier tour, Stéphane Guilland porte de nouveau les couleurs de l'UMP dans le 8e. Il se montre plus optimiste quant à ses chances d'accéder cette fois au second tour : "À l'époque, on était dans une phase anti-Sarko, anti-UMP. Nous avions du mal à mobiliser notre camp." Aujourd'hui, il pense que les militants de droite font abstraction des affaires qui émaillent la vie de l'UMP : "Tous les jours on me parle plus sur les marchés du rejet du gouvernement Hollande."

Stéphane Guilland s'en prend, localement, à l'inaction de Christian Coulon, le maire PS sortant du 8e : "L'arrondissement gagne 1 000 habitants par an, mais les écoles ne progressent pas assez rapidement. Rien ne vient et les habitants le subissent."

Concernant la Maison de la danse, l'un des points de clivage de l'arrondissement, Stéphane Guilland promet, en cas de victoire, de la maintenir dans le 8e. "La Maison de la danse a 50 ans, on peut lui donner une deuxième jeunesse. Les habitants vouent une fierté à cette Maison de la danse. Ils y sont attachés et ils ne comprennent pas qu'on leur enlève", explique-t-il. Il en fait aussi une question d'arbitrage financier : "C'est 100 millions et c'est nos impôts. La collectivité n'a pas les moyens de faire vivre une nouvelle Maison de la danse et l'ancienne salle. Le projet s'est fait sans concertation."

En vidéo ci-dessous, l’intégralité de notre entretien avec Stéphane Guilland.

Mercredi 12 mars, L’Autre Campagne recevra Christophe Boudot, candidat FN dans le 8e.

L’Autre Campagne, l’émission politique de Lyon Capitale consacrée aux municipales dans le Grand Lyon, à suivre sur Lyoncapitale.fr chaque jour à 14h, jusqu’au 21 mars prochain.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut