Gilles Assi : "Je n’ai qu’un parti, c’est Sainte-Foy"

Gilles Assi est l’un des candidats aux municipales de 2014 à Sainte-Foy-lès-Lyon. Placé à la tête d’une liste de centre droit, il est dans la bataille face à la candidate UMP, Véronique Sarcelli, soutenue par le maire sortant qui ne se représente pas, la candidate FN, Muriel Coativy, et la gauche dirigée par Monique Cosson. Adjoint à l’urbanisme depuis 1983, Gilles Assi veut faire de sa ville, une ville du XXIe siècle.

"Je n’ai pas d’enfant et Sainte-Foy est une passion dont je profite en parfait accord avec mon épouse". Gilles Assi, s’est déclaré tête de liste dans sa ville en juin dernier. Aujourd’hui, il se dit prêt et disponible pour devenir le maire de la commune qu’il habite depuis 1969. Même s’il avait demandé l’investiture UMP, il ne la regrette pas : "je n’ai qu’un parti, c’est Sainte-Foy".

Devenu adjoint délégué à l’urbanisme et à l’aménagement du territoire en 1983, il partage depuis son quotidien entre la mairie et son cabinet de médecin généraliste, situés à trois minutes à pied l’un de l’autre. S’il est élu maire en mars prochain à la suite de Michel Chapas, il continuera d’exercer sa profession. "Ma vocation est de soigner", se justifie-t-il. "Tous les élus devraient conserver leurs métiers. Cela permet de rester indépendant du système politique et pour moi, c’est un poste d’observation et d’écoute sociale extraordinaire. Je côtoie toutes les générations et tous les milieux."

Sainte-Foy, smart city

Son but et celui de ceux qui l’accompagnent vers les élections municipales est de "faire entrer Sainte-Foy dans le XXIe siècle". Même si cela doit passer par de grands projets qu’ils préparent depuis le mois de juin, Gilles Assi est persuadé que quelques petits changements d’organisation doivent également être opérés pour permettre à la municipalité d’être plus proche de ses habitants et plus efficace.

Cela commence par la communication. Les trentenaires qui l’ont rejoint l’ont convaincu : "la mairie ne doit pas rater le coche et se lancer dans l’utilisation de tous les outils de communication et télécommunication d’aujourd’hui pour devenir une ‘smart city’ ". "Sainte-Foy qui compte plus de 20 000 habitants n’a même pas de compte Facebook officiel", déplore Florence Mignot-Caminale, adjointe à la communication et membre de la liste.

Nouveaux horaires pour la mairie

Une fois élu, le groupe souhaite aussi réaménager les horaires de la mairie et de la bibliothèque municipale pour s’adapter aux rythmes de vie des Fidésiens : "on pourrait mettre en place des horaires plus tardifs en semaine et plus larges le samedi", propose la tête de liste.

Charte de la participation : "nous iront bien plus loin"

Un poste d’adjoint à la vie quotidienne sera créé et tenu par Laurent Guerry, aujourd’hui conseiller municipal. Et chaque domaine d’intervention (finances, sport, culture, affaires sociales, enfance…) a déjà un duo qui lui est consacré. Chacun des doublons est composé d’un jeune de l’équipe, et d’un "moins jeune" pour allier expérience et compétence, explique Gilles Assi et ses colistiers Laurent Gerry et Florence Mignot-Caminale.

En ce qui concerne la participation, Gilles Assi assure travailler sur la charte déjà existante pour la reprendre et aller "bien plus loin" afin d’impliquer d’avantage de Fidésiens dans la vie de la commune.

-----

Pour contacter la rédaction : municipales@lyoncapitale.fr

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut