François Hollande
© AFP

13 % des Français veulent Hollande candidat en 2017

D’après une enquête d’opinion Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio, seulement 13 % des Français souhaiteraient que François Hollande soit candidat à sa succession en 2017. Auprès des électeurs qui se revendiquent de gauche, Manuel Valls arrive en tête. À droite, si les Français dans leur ensemble plaident pour une candidature d’Alain Juppé, les sympathisants répondent Nicolas Sarkozy.

Nouveau sondage et nouvelle claque pour François Hollande. Une nouvelle candidature du chef de l'État n'est souhaitée que par 13 % des Français, selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio. Et, contrairement à de précédents sondages, François Hollande ne peut guère se rassurer en regardant son score chez l'électorat de gauche. Dans le scénario d'une primaire PS, proposée aux personnes interrogées, Manuel Valls, Martine Aubry et même Arnaud Montebourg le battraient. 9 % des sympathisants de gauche souhaitent que le président de la République représente le PS en 2017. Manuel Valls ferait figure pour les Français d'alternative. Un scénario qui n'effraie pas particulièrement les personnes qui se revendiquent proches du PS : 37 % pour le Premier ministre contre 42 % pour Martine Aubry.

Sarkozy préféré à Juppé chez les sympathisants de droite

Ce nouveau sondage apporte aussi une confirmation concernant la présidentielle à droite. Une candidature d'Alain Juppé intéresse les Français (44 %), mais le recours à une primaire pourrait lui être rédhibitoire s'il devait croiser la route de Nicolas Sarkozy. 47 % des sympathisants de droite et 57 % des sympathisants UMP penchent en effet pour une troisième candidature consécutive de l'ancien président de la République. Si Alain Juppé et Nicolas Sarkozy peuvent trouver des raisons d'y croire dans ce sondage, c'est une claque pour François Fillon. 13 % des Français seulement souhaitent qu'il soit le candidat de l'UMP et son score tombe à 5 % quand seuls les sympathisants UMP sont interrogés.

Note : L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 981 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne du 11 au 15 septembre 2014.
1 commentaire
  1. Kasneh - mer 17 Sep 14 à 9 h 23

    Ces 13% sont les dogmatiques et les réactionnaires de gauche. Ils ne peuvent supporter d'avoir été berné par Hollande mais ne veulent pas perdre le pouvoir quitte à emmener le pays dans le mur !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut