sous-préfecture de Brioude
Capture écran Google streetview

Un sous-préfet écope de 2 ans ferme pour le vol d'un tableau de l'Etat

Hugues Malecki avait volé un tableau appartenant à l'Etat qui ornait un salon de la sous-préfecture de Haute-Loire, à Brioude, remplaçant l'original par une copie pour maquiller son forfait.

Quand un représentant de l'Etat devient marchand d'art véreux. L'ancien sous-préfet de Haute-Loire, Hugues Malecki, a été condamné à deux ans de prison ferme par le tribunal du Puy-en-Velay pour le vol d'un tableau de maître, qui ornait la sous-préfecture de Brioude, entre 2006 et 2007, alors qu'il était en poste. Il devra aussi verser 150.000 euros à la partie civile, l'Etat, pour le préjudice moral.

"Vos agissements en tant que haut fonctionnaire ont porté un préjudice certain à la collectivité, notamment à la démocratie, a tonné le président, rapporte le journal local La Montagne. C'est une atteinte grave. C'est l'autorité de l'Etat qui est atteinte par vos agissements". Le sous-préfet avait réfléchi son coup, remplaçant le tableau volé par une copie pour masquer sa disparition. Le choix de revendre le tableau via Internet était en revanche bien moins malin.

à lire également
Le tribunal correctionnel de Lyon a rendu sa décision : l'un des leaders du groupuscule d'extrême droite, Steven Bissuel, est condamné à 20 000 euros d'amende pour "provocation à la haine raciale et à la violence en raison d’une origine ethnique, en état de récidive légale".  En janvier 2015, il publiait sur les pages Facebook et Twitter du GUD le dessin d'une fausse publicité Oasis avec des fruits marqués d'une étoile jaune pour les 70 ans du camp de concentration d'Auschwitz.  
1 commentaire
  1. Kasneh - 23 mars 2018

    Bravo l'artiste !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut