Avocats palais de justice
© Tim Douet

Un policier mis en examen pour “proxénétisme” et “corruption”

Un policier de la brigade de lutte contre le proxénétisme de Lyon a été mis en examen pour “proxénétisme aggravé” et “corruption”.

La séance s’est tenue à huis-clôt. Après quatre jours de garde à vue, le policier de la PJ a été mis en examen ce vendredi pour “proxénétisme aggravé”, “aide au séjour irrégulier”, “corruption” et “violation du secret professionnel”. Le fonctionnaire est sorti libre du tribunal sur décision du juge des libertés et de la détention, en attendant que l’instruction fasse la lumière sur les faits. Il reste cependant sous contrôle judiciaire, avec interdiction de séjour à Lyon et de contact avec ses collègues.

L’affaire fait suite au démantèlement cette semaine d’un réseau de prostitution nigérian par l’office central de répression de la traite des êtres humains (OCRTEH). Une des maquerelles présumées affirme avoir apporté des enveloppes pour remercier le policier de ses interventions en faveur de ses filles. Face à la complexité de l’affaire, la juge Claire Jacquin a commenté sa décision rapporte Le Progrès : “Des questions légitimes sur son comportement se posent, mais des réponses peuvent à chaque fois aller dans les deux sens.” Policier corrompu ou victime d’une manipulation ? Charge à l’instruction de déterminer le rôle du fonctionnaire dans cette affaire.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut