Police
©Tim Douet

Un homme mis en cause pour huit cambriolages à Lyon et Villeurbanne

L’ADN et les empreintes papillaires d’un homme de 30 ans ont été retrouvés sur les lieux de plusieurs cambriolages commis à Lyon et Villeurbanne. Actuellement incarcéré à la maison d’arrêt d’Aiton en Savoie, il a reconnu les faits et a été présenté au parquet ce mercredi.

Un homme de 30 ans a été extrait le mardi 6 février de la maison d’arrêt d’Aiton en Savoie, où il est incarcéré. Son ADN et ses empreintes ont été retrouvés sur les lieux de huit vols par effraction, et deux tentatives. Il avait, en août dernier, cambriolé une boulangerie dans le 7e arrondissement de Lyon, une pharmacie dans le 6e, une autre boulangerie ainsi qu’un magasin situés tous deux à Villeurbanne.

Par rapprochement, il était soupçonné par les enquêteurs d’avoir commis un cambriolage en août 2017 dans une pharmacie et d’avoir tenté de cambrioler un magasin à Villeurbanne. Il était également soupçonné d’avoir commis un vol par effraction dans une boulangerie et dans un bar situés dans le 3e arrondissement de Lyon, ainsi que dans un salon de coiffure de Villeurbanne. Il a reconnu les faits.

Il avait outragé des policiers

Par ailleurs, l’homme de 30 ans avait outragé des policiers, lors d’un transport vers l’hôpital Édouard Herriot. Il avait prétexté avoir avalé une lame de rasoir, mais son état de santé ne nécessitait pas, en réalité, d’hospitalisation. Il a été présenté au parquet ce mercredi 7 février pour "vols, tentatives de vol par effraction et outrage à agents de la force publique".

à lire également
Police lyon
Voitures brulées, jets de pétards, de fusées… 17 individus, pour la plupart mineurs, ont été interpellés dans la nuit du 13 au 14 juillet suite aux violences commises dans l’agglomération lyonnaise.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut