xynthia
© BERTRAND GUAY / AFP

Procès Xynthia : le maire risque 3 ans de prison fermes

Les élus de La Faute-sur-Mer encourent la prison ferme au procès Xynthia.

Au terme de quatre semaines de débats, le procureur de la République des Sables-d'Olonne, Gilbert Lafaye, a requis hier, mercredi 15 octobre, quatre ans de prison dont trois fermes et 30 000 euros d'amende, à l’encontre de René Marratier, l'ancien maire de la petite station balnéaire de Vendée. À l’encontre de son adjointe à l'urbanisme, il a requis trois ans de prison, dont deux fermes, et une amende de 50 000 euros.

René Marratier et Françoise Babin sont poursuivis principalement pour avoir signé des permis de construire pour des maisons de plain-pied, interdites en raison du risque fort de submersion de la digue censée protéger les constructions. Dans ces maisons, sont mortes noyées plusieurs des 29 victimes lors de la violente tempête Xynthia, le 28 février 2010.

Aucune poursuite contre les services de l’État

Le fils de l'adjointe à l'urbanisme, agent immobilier, est également poursuivi, ainsi qu'un fonctionnaire, Alain Jacobsoone, pour ne pas avoir prévenu la mairie des dangers de la tempête qui s'annonçait.

Aucune poursuite n'est engagée en revanche à l'encontre des services de l'Etat qui ont validé les permis de construire des maisons inondables, ce dont s'est étonnée la défense durant tout le procès.

Les débats se poursuivent jusqu'à demain, vendredi 17 octobre, avec les dernières plaidoiries. Le jugement est attendu le 12 décembre.

à lire également
Le procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre du caporal Arthur Noyer se déroulera du 3 au 12 mai 2021 devant la Cour d’Assises de la Savoie, annonce aujourd’hui le parquet général de Chambéry. L’accusé est également mis en examen pour le meurtre de la jeune Maëlys.
Faire défiler vers le haut