Palais-Justice17© Fanny Mokas 1
@Fanny Mokas

Près de Lyon : la justice la déclare morte alors qu'elle est bien en vie

Une Ligérienne vit un calvaire depuis plusieurs années, l'administration l'ayant déclarée décédée à tort. Depuis elle se bat pour faire admettre à l'État qu'elle est bien vivante.

C'est une histoire assez incroyable que raconte Le Progrès ce lundi matin dans son édition du jour. Celle de Jeanne.P, une Ligérienne déclarée morte par erreur par l'administration en 2017. Après une série de recours, l'habitante du canton de Rive-de-Gier a vu la Cour de cassation confirmer sa mort dans un arrêt rendu le 15 mai. Pourtant bien en vie, elle se dit victime “d'un acharnement”, explique-t-elle au quotidien. Un cauchemar qui dure depuis 2017 où suite à un jugement aux Prud'hommes la partie adverse a indiqué qu'elle était décédée. Une erreur confirmée alors par la juge.

Pour enrayer ce cycle infernal digne d'un roman de Kafka, son avocat Me Cormier a lancé une procédure pour faux afin de faire reconnaître à la justice que sa cliente est bien en vie, mais aussi pour accéder au dossier judiciaire qui a amené l'administration à la déclarer morte. En attendant, la vie de la Ligérienne est très compliquée. Ses ayants droit – mari, enfants – doivent régler les indemnités prud'homales qu'elle doit à un ancien employé. Une partie de ces 18 000€ est prélevée au RSA de son fils chaque mois.

à lire également
Laura Pfeiffer, la lanceuse d'alerte qui avait rendu publics des documents confidentiels de l'entreprise Tefal a de nouveau été condamnée ce jeudi par la Cour d'appel de Lyon. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut