Pilotes rhônalpins : enfin le procès

Depuis 13 mois, ils sont emprisonnés en République dominicaine pour trafic de drogue. Leur procès vient enfin de commencer.

C'est le 20 mars 2013 que le Saint-Cyrôt Pascal Fauret et l'Isérois Bruno Odos ont été arrêtés à Punta Cana, alors qu'il s'apprêtaient à décoller à bord d'un avion privé. Dans l'appareil, les policiers dominicains ont trouvé 700 kg de cocaïne. L'avion, un Falcon 50, appartenait à l'homme d'affaires Alain Afflelou, mais il avait été pour l'occasion affrété par une société de location française, SN-THS.

En avril 2014, un juge dominicain décidait d'un septième report du procès des pilotes français, qui ont toujours clamé leur innocence. En mars dernier, le ministre français des Affaires Etrangères, Laurent Fabius, estimait déjà que cette succession de reports était « très choquante ».

Ce même mois, l’épouse de Pascal Fauret était l’invitée de l’Autre Direct sur lyoncapitale.fr. Elle déclarait déjà espérer une liberté conditionnelle. La demande a donc enfin pu être déposée par l'avocat des pilotes, ce jeudi 8 mai.

Faire défiler vers le haut