Affiche du film “Grâce à Dieu” de François Ozon

Pédophilie à Lyon : le film "Grâce à Dieu" pourra être diffusé en VOD

La cour d'appel de Paris a débouté les demandes du prêtre Bernard Preynat qui voulait la suspension de la parution du film Grâce à Dieu de François Ozon.

Ce mercredi, la cour d’appel de Paris a rejeté le recours du prêtre Bernard Preynat qui demandait la suspension de la parution du film Grâce à Dieu de François Ozon en VOD et DVD. Le prêtre pédophile reprochait au long-métrage de bafouer sa présomption d’innocence alors que son procès n'a pas encore eu lieu.

Ce mercredi 26 juin, la cour d'appel de Paris a estimé qu'une éventuelle suspension de parution serait “disproportionnée, car elle reviendrait à reporter la diffusion d’une œuvre à échéance inconnue”, assure l'AFP. La cour d’appel a toutefois demandé l’insertion d’un encart à la fin du film en compensation. “La loi ne dit pas que les tiers doivent prendre des mesures proportionnées à l’atteinte qu’ils causent à la présomption d’innocence, mais tout simplement qu’ils ne doivent pas y porter atteinte”, a réagi l’avocat du prêtre, M. Emmanuel Mercinier-Pantalacci, rapporte l'agence de presse. Un pourvoit en cassation sera à l'étude.

Le film de François Ozon a échappé une première fois à l'interdiction de diffusion en février dernier.

Pédophilie à Lyon  : réponse fin juin sur l'interdiction de "Grâce à Dieu"

à lire également
Laura Pfeiffer, la lanceuse d'alerte qui avait rendu publics des documents confidentiels de l'entreprise Tefal a de nouveau été condamnée ce jeudi par la Cour d'appel de Lyon. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut