Marion Maréchal-Le Pen, aux Assises du FN, en février 2017, à Lyon © Tim Douet
Marion Maréchal-Le Pen, aux Assises du FN, en février 2017, à Lyon © Tim Douet

Marion Maréchal attaque le ministère des Armées en justice

Marion Maréchal a saisi le tribunal administratif de Lyon pour attaquer le ministère des Armées qui avait refusé son intégration dans la réserve opérationnelle de l’armée.

Après l'attentat commis dans l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray qui avait coûté la vie au père Hamel, Marion Maréchal avait annoncé son envie d'intégrer la réserve opérationnelle de l’armée. Depuis, sa demande a été refusée par le commandement de la région Sud-Est des armées au motif que des “dispositions légales s’opposaient au recrutement d’un parlementaire”, la cadette de la famille Le Pen étant parlementaire au moment de sa demande. Une décision dont cette dernière avait demandé l'annulation. Selon Le Progrès, le rapporteur public du tribunal administratif de Lyon, a préconisé le rejet de la demande de la jeune femme qui n’était ni présente, ni représentée par un avocat à l’audience. Difficile dans ce cas de faire valoir ses arguments. Ce sera désormais au juge de trancher l'affaire.

à lire également
Revendiquée par l'auteur de l'attentat qui a fait 50 morts à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, entre autres thèses d'extrême-droite, la théorie dite du "grand remplacement" ne paraît "pas absurde" à la cadette du clan Le Pen, présidente de l'école privée qu'elle a ouverte à Lyon en septembre.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut