Lyon : le cardinal Barbarin condamné pour non-dénonciation

La justice a décidé ce jeudi à Lyon de condamner le cardinal Barbarin pour non-dénonciation d'agression sexuelle sur mineur de 15 ans. La peine est de six mois de prison avec sursis.

Faute de gestion ou faute pénale ? La justice des hommes a tranché ce jeudi à Lyon et c'est un véritable coup de tonnerre. Brigitte Vernay, la juge dont la conduite des débats en janvier avait fait l'unanimité, a prononcé la condamnation du cardinal Barbarin pour non-dénonciation d'agression sexuelle sur mineur de 15 ans. La magistrate n'a pas suivi les réquisitions du parquet qui en janvier a suivi sa décision de 2016 de classer sans suite ce dossier. Philippe Barbarin est condamné à six mois de prison avec sursis.

Maître Luciani, l’avocat de Philippe Barbarin, a annoncé qu’ils allaient faire appel.

Tous les autres relaxés, grâce à la prescription pour Thierry Brac de la Perrière

Les autres prévenus – l’archevêque d’Auch Maurice Gardès, l’évêque de Nevers Thierry Brac de la Perrière, le vicaire Xavier Grillon, l’ancien responsable de la communication du diocèse Pierre Durieux et la déléguée à l’écoute des victimes du diocèse Régine Maire – sont tous relaxés. Cependant, en ce qui concerne l’évêque de Nevers, l’infraction est bien constituée mais il y a prescription.

Plus d'informations à venir ...

Affaire Barbarin  : épilogue jeudi à Lyon pour le grand procès de l’Église

à lire également
Vendredi 24 janvier s'est tenue l'audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Lyon, sous l’égide de Thierry Polle, premier président, et de Nicolas Jacquet, procureur de la République, en présence de nombreuses personnalités politiques, civiles, militaires, universitaires et judiciaires lyonnaises.
Faire défiler vers le haut