Hôpital Édouard Herriot Pavillon H © Tim Douet

Lyon : ivre, il met la pagaille à l'hôpital et menace de mort le personnel

Un homme de 27 ans a été arrêté la semaine dernière alors qu'il venait d'insulter du personnel de l'hôpital Édouard-Herriot et de les menacer de mort. 

Le 24 juillet dernier, un homme de 27 ans vivant à Genas, très défavorablement connu des services de police, s'est rendu à scooter à l’hôpital Édouard-Herriot dans le 3e arrondissement. Sur place, il insultait le personnel qui refusait de lui ouvrir la porte. Parvenant à forcer la porte d’un des pavillons de l’hôpital, il tenait des propos outrageants et insultants à une infirmière et une aide-soignante présentes, tout en les menaçant de mort. Deux agents de sécurité sont intervenus. Le suspect est alors monté sur son scooter et a percuté volontairement un agent sans le blesser. Il a finalement été intercepté par un autre agent de sécurité et par les policiers de la BAC venus l’interpeller. 

En arrivant au commissariat, sa garde à vue a été différée en raison de son taux d'alcoolémie. Il a été entendu plus tard et a déclaré avoir consommé beaucoup d’alcool et avoir fumé du cannabis. Il ne se souvenait pas précisément des faits. Il a été présenté au parquet le 25 juillet et jugé en comparution immédiate où il a été condamné à six mois de prison et écroué.

à lire également
Ralentie en début d’année par le mouvement des avocats contre la réforme des retraites, l’institution judiciaire a été paralysée près de deux mois par les mesures de confinement. Malgré une reprise progressive de l'activité au tribunal depuis le 11 mai, un important retard dans les dossiers s’est accumulé. Au pénal, pendant cette période, seules les urgences sont traitées, en comparutions immédiates. Urgences vitales pour les femmes battues, alors que les affaires de violences conjugales se succèdent tous les après-midi.
Faire défiler vers le haut