Police © Tim Douet

Lyon : clés dans la boite aux lettres, cambriolage assuré

À Lyon, la police rappelle qu'il ne faut jamais laisser ses clés dans la boite aux lettres, sous un paillasson ou dans un pot de fleurs. Un cambrioleur qui avait pour habitude de chercher les clés dans ces endroits a été arrêté.

La semaine dernière, nous relations l'interpellation d'un homme qui avait pour habitude de cambrioler les domiciles à Lyon en cherchant les clés dans les boites aux lettres de ses victimes. Il volait également les colis qu'il trouvait dans ces mêmes boites aux lettres, son secteur étant le 8e arrondissement de Lyon.

Grâce à un travail de recoupement, les policiers ont pu lui attribuer une trentaine de cambriolages. En février 2018, un habitant du 8e arrondissement a découvert l'homme dans son appartement. Le cambrioleur avait récupéré les clés placées dans la boite aux lettres quelques heures plus tôt. La victime n'a pas pu l'arrêter, mais a donné une description précise qui a permis aux forces de l'ordre de l'identifier (l'homme était déjà connu pour 39 antécédents judiciaires).

Ainsi, les forces de l'ordre ont mis en place une surveillance, jusqu'à prendre en flagrant délit l'homme le 28 novembre, alors qu'il se débarrassait des cartons de colis volés. Il a été formellement identifié par des victimes. La perquisition de son domicile a permis de découvrir des pass VIGIK permettant d'accéder à plusieurs immeubles, ainsi que des objets volés. L'homme a été mis en examen et écroué en attente de son jugement.

À cette occasion, la police tient à rappeler qu'il est impératif de ne jamais laisser ses clés dans sa boite aux lettres ni cachées sous son paillasson ou dans un pot de fleurs. Ces comportements sont aujourd'hui l'assurance de se faire cambrioler, les voleurs profitant à chaque fois de l'occasion pour entrer dans les domiciles sans devoir fracturer la porte ou passer par une fenêtre.

à lire également
Laura Pfeiffer, la lanceuse d'alerte qui avait rendu publics des documents confidentiels de l'entreprise Tefal a de nouveau été condamnée ce jeudi par la Cour d'appel de Lyon. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut