Jean-Claude Anaf
THEVENOT LAURENT – Maxppp

Lyon : 3 ans avec sursis requis contre Jean-Claude Anaf

Le célèbre commissaire priseur de la place lyonnaise est accusé d'avoir détourné plus de 400 000 euros de son entreprise pour financer son train de vie personnel.

Le procureur de la République a requis trois ans de prison avec sursis et 465 870 euros d'amende ou de confiscation de biens à l'encontre du commissaire priseur mis en examen en 2014 pour "corruption, abus de confiance aggravé, recel, faux et usage de faux”, rapporte Le Progrès. Célèbre professionnel de la place lyonnaise, Jean-Claude Anaf, 71 ans, aurait utilisé l'argent de son entreprise pour se payer diverses dépenses personnelles : voyages, grands restaurants, réceptions. La somme qui lui est réclamée correspondrait au montant du détournement durant ses années d'activité.

Le procureur de la République a aussi requis deux ans de prison et 236 000€ d'amende à l'encontre de son associé Jean Martinon. Le verdict sera rendu le 24 janvier prochain.

Lyon  : Quand les ventes aux enchères rendent marteau

à lire également
Ralentie en début d’année par le mouvement des avocats contre la réforme des retraites, l’institution judiciaire a été paralysée près de deux mois par les mesures de confinement. Malgré une reprise progressive de l'activité au tribunal depuis le 11 mai, un important retard dans les dossiers s’est accumulé. Au pénal, pendant cette période, seules les urgences sont traitées, en comparutions immédiates. Urgences vitales pour les femmes battues, alors que les affaires de violences conjugales se succèdent tous les après-midi.
Faire défiler vers le haut