Jean-Claude Anaf
THEVENOT LAURENT – Maxppp

Lyon : 3 ans avec sursis requis contre Jean-Claude Anaf

Le célèbre commissaire priseur de la place lyonnaise est accusé d'avoir détourné plus de 400 000 euros de son entreprise pour financer son train de vie personnel.

Le procureur de la République a requis trois ans de prison avec sursis et 465 870 euros d'amende ou de confiscation de biens à l'encontre du commissaire priseur mis en examen en 2014 pour "corruption, abus de confiance aggravé, recel, faux et usage de faux”, rapporte Le Progrès. Célèbre professionnel de la place lyonnaise, Jean-Claude Anaf, 71 ans, aurait utilisé l'argent de son entreprise pour se payer diverses dépenses personnelles : voyages, grands restaurants, réceptions. La somme qui lui est réclamée correspondrait au montant du détournement durant ses années d'activité.

Le procureur de la République a aussi requis deux ans de prison et 236 000€ d'amende à l'encontre de son associé Jean Martinon. Le verdict sera rendu le 24 janvier prochain.

Lyon  : Quand les ventes aux enchères rendent marteau

à lire également
Serge Deygas, bâtonnier du barreau de Lyon © Antoine Merlet
Entré en fonctions le 1er janvier avec sa vice-bâtonnière, Joëlle Forest-Chalvin, le successeur de Farid Hamel débute son mandat par un important mouvement social. Comme dans le reste du pays, les avocats du barreau de Lyon sont mobilisés depuis le début de l’année dans une retentissante grève contre la réforme de leur caisse de retraite. Ils ont perturbé la rentrée solennelle de la cour d’appel, boudée par Serge Deygas, et retardé la tenue du procès Preynat, pour signifier leur opposition à une refonte qui les verrait perdre leur indépendance, cotiser plus pour toucher moins à la retraite.
Faire défiler vers le haut