Philippe Barbarin obsèques Caroline Prénat 291
© Tim Douet

Le procès du cardinal Barbarin décalé du 2 au 5 octobre

Prévu le 4 avril prochain, le procès du cardinal Barbarin va être décalé en octobre prochain pour des problèmes de traduction.

Alors que le procès du cardinal Barbarin devait s'ouvrir le 4 avril prochain, la décision a été prise de le reporter à l'automne. Pour le moment la date serait fixée du 2 ou 5 octobre. Le primat des Gaules ainsi que six autres personnes devait être jugé pour non-dénonciation d'actes pédophiles dans l'affaire d'actes pédophiles commis par le Père Preynat sur de jeunes scouts. Les sept prévenus auront donc plus de temps pour préparer leur défense d'ici octobre.

Cet ajournement est dû à un défaut de traduction en espagnol et italien et dans les délais de la citation à comparaître pour du préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi au Vatican, Luis Ladaria Ferrer. Parquet et parties civiles se renvoient la faute selon l'AFP. Pour Jean-Felix Luciani, la charge de la traduction incombe bien aux parties civiles qui ont lancé l'assignation. L'avocat du cardinal Barbarin s'est dit d'ailleurs "surpris d'avoir appris cela par la presse". "Heureusement que l'on a reçu rapidement un courrier du parquet parce que nous étions prêts pour ce procès et avions mobilisé du monde", a ajouté le conseil. Pour lui, "cet ajournement est très difficile pour [ses] clients, qui attendent avec anxiété le verdict pour tourner la page d'un procès plus médiatique que juridique".

Le cardinal Barbarin, trois évêques, le secrétaire de la congrégation de la doctrine de la foi au Vatican ainsi que deux autres personnes sont suspectés d'avoir été mis au courant des agressions sexuelles du père Preynat des années plus tard et de n'avoir rien fait pour dénoncer ces agissements à la justice. En août 2016, après une enquête préliminaire, le procureur de la République de Lyon avait classé sans suite ce volet de l'affaire, estimant qu'il n'y avait pas de preuves suffisantes pour caractériser des dissimulations de la part du cardinal Barbarin. Les victimes ont décidé tout de même d'aller jusqu'au procès malgré la décision du procureur.

à lire également
Palais de justice de Lyon
Les bâtonniers de la région Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent contre la réforme. La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a présenté son projet de loi ce matin devant le Conseil des Ministres, sous la forme d’une ordonnance. Le projet a été exposé, mais pour l’instant, pas d’échos. Ce soir, les instances nationales ont rendez-vous avec la […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut