Palais de justice 24 Colonnes
© Eliot Lucas

Le meurtre sanglant de Léo, 14 ans, devant les assises de Lyon

Issu d'une famille rom serbe, l'adolescent originaire de Condrieu avait été égorgé au cutter avant d'être jeté dans le Rhône, en mai 2013. Les trois suspects risquent la perpétuité pour ce meurtre prémédité particulièrement cruel.

Ils vivent encore chez leurs parents mais risquent la prison à vie. Yannis, 27 ans, sa soeur Marine, 22 ans, et un ami à eux, Anthony, 31 ans, seront jugés devant la cour d'assises du Rhône à partir de ce lundi. Ils sont suspectés du meurtre de Fabian, connu de tous sous le surnom de Léo, 14 ans, égorgé le 2 mai 2013, à Sablons, en Isère.

En ce printemps 2013, Yannis attire le jeune Léo dans sa voiture en lui proposant une virée. Balade qui les conduit à Sablons, où Léo, pris au dépourvu, est égorgé avec un cutter et jeté dans le Rhône. Yannis avait été dénoncé dès le lendemain à la gendarmerie par son père, en présence de Marine, sa soeur et coaccusée.

Selon les enquêteurs le jeune Léo, aurait provoqué "des embrouilles" dans le groupe d'amis, plus âgés, qu'il fréquentait. Peut-être sur fond de différend amoureux. C'est en tout cas ce désir de vengeance qui semble avoir motivé l'assassinat. Aujourd'hui, les trois accusés se rejettent la faute, chacun se défendant d'avoir planifié ce meurtre cruel. Ils risquent la prison à perpétuité.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut