Le blogueur de Vénissieux condamné à indemniser les Bad Gones

Bassem Braiki a été condamné pour la troisième fois par la Justice. Pour provocation par voie électronique et menace, il devra s’acquitter d'une amende de 1000 euros et payer 500 euros de dommages et intérêts au groupe de supporters lyonnais "Bad Gones".

Plus connu sur la toile sous le pseudo "Chronic 2 Bass", le blogueur de Vénissieux est toujours mis en examen suite à l'agression violente d'un jeune homme à Vaise après que Bassem Braiki l'ai accusé à tort de pédophilie sur les réseaux sociaux. Mardi, il était cette fois convoqué au tribunal correctionnel pour une vidéo publiée sur son blog en décembre 2015. Dans cette dernière, il assure à l'agriculteur Philippe Layat, exproprié dans le cadre de la construction du Grand Stade, "on va faire justice nous-même". L'homme a directement menacé les Bad Gones, groupe de supporters lyonnais, qu'il accuse d'avoir tabassé l'agriculteur à son domicile. Suite à cette vidéo, l'OL porte plainte pour "provocation par voie électronique et menace". Le tribunal a finalement été moins sévère sur sa peine par rapport aux réquisitions du parquet, mais l'avocat de Bassem Braiki a précisé sa volonté de faire appel sur le plan civil, indique Le Progrès. C'est la troisième condamnation de Bassem Braiki. Il y a moins d'un an, en mars 2016, Bassem Braiki était condamné à 5 mois de prison pour des outrages et menaces sur un policier et à 12 mois de prison dont 6 avec sursis en juin 2016 et mise à l'épreuve pour des violences filmées. Des peines en cours d’aménagement selon le quotidien Le Progrès. Quelques jours après les attentats du 13 novembre, le blogueurs avait également appelé les musulmans de France à la rébellion pour "traquer ces fils de pute".

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut