LA PROMESSE DE SARKOZY DANS LYON CAPITALE

La loi sur la récidive et l’absence de grâces présidentielles pour le 14 juillet n’ont fait qu’amplifier ce phénomène. Et aujourd’hui, il n’est pas rare de voir, comme dans les prisons lyonnaises, jusqu’à quatre détenus se partager 9 m2. Si bien qu’à la rentrée, les associations sont montées au créneau pour demander au président de la République de mettre en acte sa parole, à l’occasion de cette grande loi pénitentiaire prévue pour novembre. Bernard Bolze, le coordinateur de la campagne “Trop C Trop" (contre la surpopulation carcérale) est directe : “La grande mesure de Mitterrand a été d’abolir la peine de mort. La grande mesure qu’on attend de l’actuelle présidence est de mettre un terme au scandale des prisons surpeuplées.(...) Il n’y aucune raison de le différer car jamais on arrivera à rattraper par la construction de prison l’augmentation du nombre de détenus ". Après les associations, c’est au tour de Jean-Olivier Viout, le président du Comité d’orientation sur la grande loi pénitentiaire, de rappeler à Nicolas Sarkozy sa promesse électorale.

à lire également
En matière de technique de vol, certaines méthodes disparaissent pendant un temps à Lyon, avant de faire leur retour quelques semaines plus tard. Trois individus ont été arrêtés, ils dansaient pour dépouiller leurs victimes. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut