Kerviel remis en liberté sous bracelet électronique

La cour d'appel de Paris a accepté ce jeudi la remise en liberté sous bracelet électronique de l'ex-trader de la Société Générale Jérôme Kerviel, condamné en mars à cinq ans d'emprisonnement dont deux avec sursis.

Incarcéré pour avoir causé une perte de 4,9 milliards d'euros à la Société Générale, Jérôme Kerviel sera remis en liberté lundi sous bracelet électronique.

Début août, le juge d'application des peines d'Evry s'était déjà prononcé pour cette option. Le parquet avait fait appel et réclamait le maintien en détention de l'ex-trader. Ce jeudi, la cour d'appel de Paris a confirmé la décision de première instance et s'est prononcée pour un aménagement de la peine de prison de cinq ans, dont deux avec sursis, que l'ex-trader purge depuis mi-mai à Fleury-Mérogis.

Ce mardi, Georges Fenech (UMP) a adressé une lettre au président de la République demandant la grâce de Jérome Kerviel.

à lire également
Palais de justice de Lyon © Tim Douet
L’homme soupçonné d’avoir provoqué feux de poubelles et de voitures le 24 mars au soir n’avait pas été entendue, les policiers redoutant qu’il ne soit atteint du coronavirus. Testé négatif, il doit être présenté au parquet ce 28 mars.
Faire défiler vers le haut