bus
© Robin Favier

Ivre, un chauffeur de bus TCL zigzag et roule les portes ouvertes

Ce vendredi 14 octobre, selon des informations du Progrès, un chauffeur de bus TCL a été condamné pour avoir pris son service avec plus de 2 g d’alcool dans le sang.

Les faits remontent au 8 février 2015. Jean-Marie Rochot, embauché par la société Keolis depuis près d’un an, avait pris son service au volant d’un bus TCL de la ligne C12. Il était près de minuit et le chauffeur assurait son dernier trajet pour la journée.

Zigzag et grille un feu rouge

Or, pour la trentaine de passagers à bord, cette virée avait mal tourné. Sur le trajet qui relie Bellecour à Vénissieux, le chauffeur "zigzaguait, a grillé un feu rouge et roulait les portes ouvertes". Il fut arrêté dans sa course folle à hauteur de la route de Vienne et placé en cellule de dégrisement par la police. Son permis lui avait été immédiatement retiré. Les analyses avaient alors révélé que le conducteur roulait avec 2,61 g dans le sang. Ce dernier aurait en fait vidé une bouteille de scotch durant son service, entre 18 heures et minuit.

Vendredi 14 octobre, lors de son procès, Jean-Marie Rochot a expliqué traverser une mauvaise passe, ayant des problèmes de surendettement et sa fille étant sérieusement malade.

Ce père de deux enfants avait déjà condamné en 2009 pour conduite sous l’emprise de stupéfiants mais respectait, depuis, son contrôle judiciaire. Il a finalement écopé de 10 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve avec obligation de soins ainsi qu’à 4 mois de suspension de permis.

Faire défiler vers le haut