Dessin de presse © Enef
Article payant

Combien coûtent les procès à Lyon Capitale

Condamnés pour la première fois de l’histoire du mensuel à une publication judiciaire à la une, Lyon Capitale a décidé de ne pas faire appel et de faire toute la transparence sur dix ans de procès divers et variés. Le bilan est simple : financièrement, il vaut mieux ne pas faire de l’enquête en France.

Sauf à choisir des sujets extrêmement “vendeurs”, ce qui n’est curieusement le cas d’aucune des affaires qui nous ont valu un procès, il vaut mieux (financièrement) ne pas faire de l’enquête en France. Il n’y a rien à gagner pour les journaux en la matière. Même en cas de victoire, les tribunaux n’accordent que très rarement des indemnités et jamais à la hauteur des frais engagés.

10 ANS DE PROCÈS

AFFAIRE DUVAL-MOLINOS Article incriminé : “L’incroyable dérive d’un juge et du premier flic de Lyon” (novembre 2014) Issue : Lyon Capitale est condamné à des amendes avec sursis, à verser 3 000 euros de dommages-intérêts et 2 000 euros de frais à Philippe Duval-Molinos, ainsi qu’à une publication judiciaire à la une. Nous ne faisons pas appel. Pourquoi nous ne faisons pas appel

Il vous reste 96 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Emmanuel Macron, à Lyon, en septembre 2017 © Tim Douet
Présentée comme la petite sœur de la loi sur le secret des affaires, celle sur les fake news est vécue par les médias comme une entrave supplémentaire à la liberté de la presse. La promesse du Gouvernement de les exclure du périmètre d’une loi focalisée sur les plateformes en ligne peine à convaincre.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut