Cigarettes trafiquées près de Lyon : les victimes racontent

Alors qu'une enquête est toujours en cours dans l'affaire des cigarettes trafiquées qui ont intoxiqué plusieurs adolescents à Roanne dans la Loire, des victimes racontent ce qui leur est arrivé. "Je mangeais des cailloux”, explique l'une d'elles. 

Depuis le week-end dernier, plusieurs jeunes ont été intoxiqués avec des cigarettes trafiquées puis dépouillés à Roanne dans la Loire. Une enquête est en cours pour retrouver les auteurs de ces intoxications avec des cigarettes visiblement modifiées avec des pulvérisations de drogue.

Plusieurs victimes, toutes saines et sauves, ont témoigné dans la presse. “Ils nous ont proposé qu'on fume une cigarette ensemble. (…) En même pas 10 secondes, ma vue commençait à se voiler. Ensuite, j'ai eu un blackout”, raconte Jordan à RTL. Puis il ajoute : “Je mangeais des cailloux, j'étais très violent. Les médecins m'ont dit qu'avec mon état, j'aurai pu tuer quelqu'un”. 

“Une première à l’échelle de la France métropolitaine”

Une enquête a été ouverte par le parquet de Roanne sur des faits de “vols aggravés avec violence et en réunion et par l’administration de substances nuisibles”. Ce type de méthode de vol serait, selon le magistrat, “une première à l’échelle de la France métropolitaine”. Un phénomène “assez inquiétant a fait l’objet d’un précédent sur l’île de La Réunion”, a-t-il ajouté. Des analyses sont toujours en cour pour déterminer quel produit a été vaporisé sur les cigarettes trafiquées. 

à lire également
Ralentie en début d’année par le mouvement des avocats contre la réforme des retraites, l’institution judiciaire a été paralysée près de deux mois par les mesures de confinement. Malgré une reprise progressive de l'activité au tribunal depuis le 11 mai, un important retard dans les dossiers s’est accumulé. Au pénal, pendant cette période, seules les urgences sont traitées, en comparutions immédiates. Urgences vitales pour les femmes battues, alors que les affaires de violences conjugales se succèdent tous les après-midi.
Faire défiler vers le haut