Capture d’écran 2014-08-29 à 15.00.58
©JEFF PACHOUD / AFP

Braquage à domicile, un phénomène en expansion dans le Rhône

Le braquage dont a été victime un charcutier ce mardi matin à Vernaison est un agissement de plus en plus fréquent, nous rapporte un responsable du groupe VAMA (vols à main armée) de la gendarmerie de Lyon. Depuis deux ans, ce type de comportement est en hausse dans le Rhône, ciblant principalement le domicile des commerçants ou des maisons de bel aspect en milieu rural.

"C'est un mode opératoire osé", observe un gendarme de l’unité “Vols à main armée” (Vama) de la gendarmerie de Lyon. Ce mardi 26 août, en milieu de matinée, alors qu'il habite dans une rue fréquentée au cœur de la commune de Vernaison, un charcutier itinérant a été agressé par trois braqueurs, venus faire main basse sur sa caisse. Sauf qu'ils n'ont rien trouvé et sont repartis avec quelques bijoux.

La Vama, une unité spéciale de la gendarmerie

Pourtant, ce type de délinquance est de plus en plus fréquent dans le Rhône, avance l'un des enquêteurs de la Vama.

Ce groupe a été spécialement créé en 2006 pour enquêter sur les vols à main armée sur toute la zone gendarmerie. "À l'époque, nous observions des braquages, disons, traditionnels, qui visaient essentiellement les banques ou les commerces. Mais, depuis deux ans, des braquages au domicile des commerçants sont de plus en plus fréquents", nous rapporte-t-on.

Après les commerces, on braque les domiciles

La raison : les propriétaires de magasins en zone rurale ont renforcé ces dernières années leurs mesures de protection type vidéosurveillance ou alarme. Du coup, les malfaiteurs se rabattent sur leur domicile.

"Il y a toujours des moments où la personne est vulnérable : au moment de rentrer dans son garage, en général avec une porte électrique, des individus s'engouffrent à l'intérieur et volent la caisse que certains commerçants ramènent chez eux", explique un enquêteur. Autres cibles privilégiées par les braqueurs, les maisons de belle apparence, souvent isolées en campagne. "Une belle demeure est souvent synonyme de liquidités, de beaux bijoux", ajoute-t-il.

à lire également
"Il y a trop de monde dans les rues", s'est emporté le directeur général des Hôpitaux de Paris. A Lyon, le même phénomène a été constaté samedi. Oui, il fait beau, mais il faut rester chez soi. Les contrôles routiers comme piétons sont renforcés ce week-end.
Faire défiler vers le haut