Avocats palais de justice
© Tim Douet

Après une caution à 500 000 euros en espèces, il fuit son procès

Impliqué dans une affaire de trafic de stupéfiants, blanchiment et recel d'armes, le suspect qui avait payé en espèces une caution de 500 000 euros ne s'est pas présenté au procès ouvert hier à Lyon.

Les premiers jours du procès se passeront de la présence de l'un des 28 prévenus de l'affaire. En mai dernier, après avoir passé un an en détention provisoire, l'homme considéré par la police judiciaire comme un caïd de la région de Grenoble était libéré sous contrôle judiciaire, à condition de régler une caution établie à 500 000 euros. Quelques jours après cette décision, vingt-neuf personnes se succèdent pour apporter des liasses de billets de 500 euros au tribunal de grande Instance de Lyon. Le procureur de la République de Lyon, Marc Cimamonti, avait alors ouvert une enquête de flagrance pour blanchiment d'argent considérant que les billets "sentaient une forte odeur d'alcool et de colle", ce qui n'a pas empêcher la libération du prévenu. Avant de ne pas se présenter pour le procès démarré hier, le prévenu a fait parvenir une lettre au tribunal, dénonçant "harcèlement" et "injustice" dans son traitement. Selon lui, il serait "manipulé" dans l'affaire de la caution.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut