10563198_1460045050915116_2245600997331014814_n

Affaire Pinel : Le centre de crise du quai d'Orsay mobilisé

Alertés suite à la disparition de leur proche, la famille et les amis d'Anne-Cécile Pinel, jeune étudiante lyonnaise disparue en Croatie le 21 juillet dernier, se sont rendus sur place. Le quai d'Orsay, joint par Lyon capitale, assure avoir mobilisé ses agents.

Cela fait maintenant près de trois semaines qu'Anne-Cécile Pinel a disparu. La jeune étudiante âgée de 23 ans était partie début juillet pour un tour d'Europe en camion avec une amie. Le 21 juillet, elle disparaît lors d'un festival de musique électronique à Slunj, dans l'Est du pays. Depuis "notre ambassade est en relation étroite avec les autorités croates pour faire toute la lumière sur cette disparition" affirme un diplomate joint ce mardi au ministère des Affaires étrangères par Lyon capitale.

Le centre de crise du quai d'Orsay suit l'affaire de près et sur place les agents de l'ambassade, dont un attaché de sécurité et un agent consulaire, sont mobilisés.

Les enquêteurs croates dirigent l'enquête

De la famille, des amis se sont rendus sur place récemment pour aider les autorités locales à retrouver la jeune femme. En placardant des avis de recherche sur les murs des communes environnantes à Slunch, le lieu du festival où elle a disparu, ils espèrent faire avancer l'enquête. Et selon France Bleu Pays de Savoie, ils ont réussi à obtenir des témoignages à Zagreb, la capitale. Les enquêteurs ont retrouvé il y a quelques jours le sac et le portable de la jeune fille d'origine savoyarde (lire ici). Sur place, les forces de l'ordre croates mènent l'enquête. "S'il des actions développées localement, c'est en lien avec les autorités du pays", précise le diplomate français contacté par Lyon capitale.

Faire défiler vers le haut