Accident mortel : le cours Vitton est-il trop dangereux ?

Après l’accident qui a tué une femme de 28 ans cours Vitton, la sécurité de l’artère du 6e arrondissement pose question. Un collectif de riverain nommé “Et 6 c'était vous ?” vient de se monter pour faire changer les choses.

Après l'accident mortel survenu au carrefour du cours Vitton et de la rue Garibaldi le 23 octobre dernier, des habitants du 6e ont monté le collectif “Et 6 c'était vous ?” “pour faire bouger les choses et obtenir des réponses et des engagements précis de la part des élus locaux et nationaux”, explique Bertrand Maigre, l'un des fondateurs du collectif qui sera reçu ce mercredi par la municipalité du 6e. Vers 1 heure du matin ce dimanche, une Clio a grillé le feu rouge et percuté violemment une Audi qui circulait sur le carrefour. L'une des deux voitures, projetée par le choc, a alors fauché deux femmes de 28 ans qui marchaient sur le trottoir, tuant l’une des deux et blessant gravement l’autre.

Sur des affiches placardées sur les feux tricolores et le mobilier urbain de l’arrondissement ils demandent “de contrôles radars (fixes et mobiles), des radars feux, des ralentisseurs, une meilleure signalisation des zones à risque, une mise ne place de caméras de surveillance”.

Des propos entendus par la municipalité du 6e : “les mesures que l'on peut mettre rapidement en place sont l’installation de panneaux lumineux indiquant les zones dangereuses ou la désynchronisation des feux tricolores”. Pour le reste, la municipalité indique que ce n'est pas “de sa compétence, mais celle de la mairie centrale ou du Grand Lyon”.

Mais de fait, le caractère accidentogène du croisement est pointé du doigt par les élus de l’arrondissement depuis de nombreuses années. “Le réaménagement du cours est plus ou moins inscrit à la PPI (plan particulier d'intervention) depuis 25 ans. On demande un réaménagement pour faire ralentir les gens. On pourrait élargissant les trottoirs, qui sont dangereux, car très étroits, pour réduire la vitesse des véhicules. On pourrait aussi mettre une zone trente. Les idées ne manquent pas, mais il faut que tout cela s’inscrive dans un projet global du réaménagement du cours Vitton”, indique la mairie du 6e arrondissement.

Cependant le projet n'avance pas. “On a abordé le sujet avec Gérard Collomb il y a un an durant le conseil municipal de septembre. Il a dit qu'il viendrait dans le 6e pour faire un état des lieux avec nous. Mais il n'est jamais venu malgré nos demandes répétées. J'ai appelé le cabinet le lendemain de l'accident pour dire que c'est peut-être le moment de faire cet état des lieux”, a poursuivi la mairie du 6e qui préfère toutefois ne pas céder à l’émotion : “Il ne faut pas se voiler la face, dans le cas de l'accident du 23 octobre on a à faire à un homme sans permis et alcoolisé qui a grillé un feu rouge. Ça aurait pu arriver partout, mais c'est arrivé sur un carrefour déjà dangereux”.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut