médecins

Un faux chirurgien esthétique soupçonné d’attouchements à Grenoble

Mis en examen pour agressions sexuelles après les plaintes de deux patientes, le praticien n’était titulaire d’aucune spécialité en médecine esthétique.

Imposteur et libidineux. Un médecin généraliste de 58 ans a été mis en examen pour agressions sexuelles au cours de consultations de chirurgie esthétique, alors même que rien ne l'autorisait à pratiquer cette spécialité. Selon le Le Dauphiné libéré, le praticien est visé par deux plaintes de jeunes femmes qui l'accusent de leur avoir imposé diverses caresses et attouchements sexuels dans son cabinet grenoblois.

Médecin généraliste mais pas chirurgien esthétique

Inscrit à l'ordre des médecins en tant que généraliste, le quinquagénaire n'est en revanche pas titulaire du diplôme de chirurgie esthétique et exerçait donc cette spécialité sans qualifications ni cadre légal. Une enquête préliminaire pour exercice illégal d’une spécialité médicale a donc été ouverte en parallèle des accusations d'agressions sexuelles.

Le praticien a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut