Place Bellecour : un jeune homme victime d’une agression raciste

Ce samedi 14 novembre, place Bellecour, un jeune homme de 17 ans a été roué de coups au sol par des individus qui appartiendraient à la mouvance identitaire. Une agression présentée comme “raciste” par l’avocat de la victime, mais qui va vraisemblablement rester impunie.

Depuis samedi, la rumeur circulait sur les réseaux sociaux et sur de nombreux sites de la communauté musulmane (ici et ici) : un jeune homme de 17 ans prénommé Jessim aurait été roué de coups au sol place Bellecour par une dizaine de jeunes Identitaires. D'après nos informations, cet événement malheureux a réellement eu lieu.

Contacté par Lyon Capitale, Gilles Devers, l'avocat du jeune homme, raconte : "Ça s'est passé place Bellecour, samedi à 17h. Ce jeune mineur mange dans un restaurant du coin avec des amis. Après leur repas et avant d'aller à son cours d'arabe prévu à 17h30, Jessim et un de ses amis s'approchent de la statue de Louis XIV, où se déroule un happening à la mémoire des victimes des attentats."

“Ils ont entonné leur chant “Islam hors d’Europe””

C'est là que l'agression commence. "Habillé avec un kamis, une sorte de tenue légère arabe, il est pris à partie par deux jeunes qui se sont approchés de lui pour en découdre. Ils sentent l'alcool. Ils lui demandent son point de vue sur les attentats. Jessim évite la question trois fois de suite, car le ton de la question sent l'embrouille."

Les deux hommes comparent alors "les musulmans aux terroristes", explique Gilles Devers. L'ami de Jessim sent la tension monter. Il tente d’appeler les amis avec qui ils mangeaient, quelques minutes plus tôt. Il est déjà trop tard. "Ils entonnent leur chant Islam hors d’Europe et le cognent au visage. Il tombe au sol, l'ensemble du groupe le roue de coups", poursuit l'avocat.

30 jours d’ITT pour des fractures aux vertèbres et des contusions à la cheville

Le jeune homme doit son salut à un chien. "À terre, en reculant, il bute sur le chien d'un passant, qui fait peur aux assaillants." La police municipale intervient et arrête deux individus. "Deux jeunes frères", ajoute Gilles Devers. Le jeune homme, "choqué", ne veut pas porter plainte. Recontacté par les policiers, il se laisse convaincre et dépose une plainte mardi. "La police a très bien réagi", salue l'avocat. Le jeune homme se rend à la clinique du Grand Large et reçoit après examen une ITT de "30 jours à cause d'une fracture aux vertèbres et de contusions à la cheville". Information confirmée par une source médicale.

Les Identitaires en accusation

L'avocat du jeune homme met en accusation les groupes Identitaires. "C'est une agression raciste", insiste-t-il. Si rien ne le prouve encore, il y a bien eu une manifestation des Identitaires à Lyon, ce samedi 14 novembre, au lendemain des attentats de Paris. Manifestation interdite, comme l'a rappelé le préfet de région Michel Delpuech, après son allocution face aux maires du département.

Prévue à 15h place des Jacobins, la manifestation a été dissoute sous les slogans "Islam hors d'Europe" entonnés par la trentaine d'individus d'extrême droite. Ce même slogan entendu par le jeune Jessim.

Affaire classée ?

Si tout concorde pour dire que le jeune homme a bien été agressé, il semblerait que l'affaire soit classée sans suite. Une source judiciaire contactée par notre journal confie : "Deux mineurs ont été mis en cause, mais les investigations tendent à établir que les individus étaient casqués. Il n'y a pas eu de reconnaissance formelle de la part de la victime." Les deux agresseurs ne devraient donc pas être mis en examen.

3 commentaires
  1. Jean Jaurès - ven 20 Nov 15 à 8 h 23

    Identitaire de l'extrême-droite d'un côté, identitaire religieux de l'autre! Le communautarisme, c'est la guerre!

  2. SophieV - ven 20 Nov 15 à 11 h 45

    Il faut condamner les agressions d'ou qu'elles viennent identitaires ou pas mais également cesser l'angélisme; le qami est un vêtement saoudien salafiste et celui qui le porte sait parfaitement pourquoi il le porte. Je n'ai pas plus de compassion et de respect pour les identitaires facistes que pour les islamo facistes, ce sont les mêmes.

  3. Jean Jaurès - sam 21 Nov 15 à 9 h 41

    Sophie, très juste, mais ce n'est pas l'avis de tous les communautaristes, majoritaires dans tous les partis, de l'extrême-droite à l'extrême gauche, en passant bien sûr par l'UMP, l'UDI et le PS... La duplicité de certains est affligeante! Elle est surtout lourde de dangers pour nos enfants! Out!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut