Une poupée pour l'éveil sexuel des nobles sous Louis XVI vendue à Lyon

Destinée à l'éducation sexuelle des jeunes gens de la cour, ce "sex-toy" du XVIIIe siècle, aux seins et au sexe proéminents, a été acquis par un collectionneur pour 16.000 euros.

C'est un cadeau historique et coquin que ce retraité de la région, heureux acquéreur d'une poupée singulière, va pouvoir offrir à sa collectionneuse de femme. Ce vendredi, à Lyon, la maison Ivoire mettait aux enchères une poupée pour adultes datant du XVIIIe siècle (époque Louis XVI). Ce jouet aux seins proéminents et au sexe marqué sous son jupon de taffetas de soie avait vocation à éduquer les jeunes gens de la cour quant à la vie sexuelle qui s'ouvrait à eux.

Une représentation de Marie-Antoinette ?

"Cette poupée royale était dans la famille d'un collectionneur particulier lyonnais depuis l'époque de Louis XVI", a indiqué le commissaire-priseur à l'AFP. D'une taille de 36 centimètres, elle figure l'esprit et la mode de la fin de l'Ancien Régime. Elle pourrait représenter Marie-Antoinette et être liée à la retentissante affaire du collier de la reine.

Estimé entre 2000 à 5000 euros, la poupée a finalement été vendue pour 16.000 euros. Et pour cause, elle serait extrêmement rare. D'après l'auteur de l'ouvrage Les Poupées Royales au temps de la cour de Louis XVI, François Theimer, il n'y aurait qu'une trentaine de modèles similaires. L'une des collections les plus importantes, détenue par une Américaine, a brûlé dans un incendie.

à lire également
D’abord journaliste à Jours de France, magazine spécialisé dans l’actualité des familles royales européennes, puis sur Europe 1 où il a narré pendant plusieurs années les destinées des grands de ce monde, Stéphane Bern s’est véritablement fait connaître du grand public le 31 août 1997, sur le plateau du journal télévisé de TF1, pour évoquer la mort de la “superstar” Lady Di. Dès lors, le chroniqueur royal lyonno-luxembourgeois est propulsé sur le devant de la scène. Depuis trois ans, il est au chevet du patrimoine français en péril, après avoi été nommé “Monsieur Patrimoine” par le président de la République. Rencontre avec un “raconteur d’histoires”, “profondément attaché à Lyon”, qui publie son 42e livre Les Records de l’histoire (Albin Michel) et un cahier de vacances spécial Secrets d’Histoire.
Faire défiler vers le haut