Festival Littérature Live 2022 © Bertrand Gaudillère / Collectif Item

Un festival littéraire débordant de vie !

Du 21 au 27 mai, l’édition 2024 du Littérature Live, le festival littéraire organisé par la Villa Gillet, propose une semaine dédiée aux écritures contemporaines, telles qu’elles s’écrivent, telles qu’elles se lisent et surtout telles qu’elles se partagent.

Le choc a été rude mais il a été – bien – encaissé. La Villa Gillet est sortie de ses tracas financiers consécutifs au retrait brutal de la subvention de la Région (de 350 000 euros, soit un tiers du budget global !), grâce à l’aide compensatoire de la municipalité et de l’État.

Comme l’explique Léa Danilewsky, chargée de la communication et du pôle numérique : “Nous nous sommes réorganisés avec une équipe resserrée. Nous avons pu continuer notre activité et positionner la Villa comme La Maison des écritures contemporaines. Avec une saison internationale, qui va de janvier à juin, autour de la fiction et des écrivains internationaux, qui débouche sur le festival Littérature Live. Et une saison de septembre à décembre, plutôt centrée sur les idées et les sciences sociales, qui débouche sur le festival Mode d’Emploi. Il se passe des choses durant toute l’année, des résidences, des rencontres d’auteurs et des activités avec de nombreux étudiants, mais nos deux festivals sont évidemment un moment privilégié pour donner une visibilité à tout ce que l’on fait.”

Babel littéraire

Babel littéraire”, l’expression avait été employée par Lucie Campos, directrice de la Villa Gillet, pour qualifier le Littérature Live 2023. Elle peut bien sûr être recyclée pour la nouvelle édition. Plus d’une cinquantaine d’écrivains venus de vingt-cinq nations différentes sont attendus durant sept jours (du mardi 21 au lundi 27 mai) au parc de la Cerisaie (et de la Villa Gillet qui est au centre), aux Subs, au théâtre de la Croix-Rousse, au musée des Beaux-Arts de Lyon et dans différents lieux de la ville et de la métropole.

Colum McCann

Dans cette cohorte d’écrivains étrangers invités, outre les têtes d’affiche tels l’Irlandais Colum McCann, la Franco-Canadienne Nancy Huston ou le Français Mathias Enard, on sera attentif aux écrivains venus témoigner de contextes particulièrement difficiles dans leur pays.

On entendra ainsi, le 21 mai, l’autrice franco-rwandaise Beata Umubyeyi Mairesse, qui raconte dans Le Convoi (Flammarion, 2024) une histoire collective, celle du génocide rwandais de 1994. Ou encore, Olesya Khromeychuk, historienne et écrivaine d’origine ukrainienne qui, dans La Mort d’un frère (Seuil, 2023, trad. Cécile Deniard), témoigne de la perte de son frère engagé dans l’armée ukrainienne.

Wendy Delorme © Arsène Marquis

Mais la délégation d’autrices lyonnaises mérite aussi le déplacement. Le 24 mai, retrouvez Christine Détrez qui analyse dans Crush (Flammarion, 2024) les nouvelles manières de vivre et de parler de l’amour, de communiquer sur les sentiments chez les jeunes générations. Ou encore Wendy Delorme qui participera à une scène poétique et animera un atelier d’écriture le dimanche 26 mai. Dans Le Chant de la rivière (Cambourakis, 2024), son dernier ouvrage, elle fait de l’eau, du vent, des arbres et des pierres des personnages à part entière, et vient donner voix aux amours minoritaires, au désir d’enfant dans un monde éprouvé par le bouleversement des écosystèmes, au besoin de transmission et de mémoire.

Place aux jeunes !

Comme lors de l’édition précédente, le festival sera animé par de nombreux collégiens, lycéens et étudiants. On les retrouvera dans les différents débats, lectures, rencontres, soirées et ateliers d’écriture. Mais surtout grâce à la webradio du festival, Villa Voice, qui proposera des entretiens en direct, des chroniques, des reportages, en public depuis la scène radio installée à la bibliothèque universitaire Lyon Chevreul.

C. M.


Littérature Live, festival international de littérature de Lyon – Du 21 au 27 mai, Villa Gillet et autres lieux ; informations, réservations, programme complet sur : villagillet.net


Focus

Olesya Khromeychuk © Jan Michalski / Wiktoria Bosc

Comprendre l’impossible et l’impensable

Malgré la présence de Colum McCann, avec l’autrice Olesya Khromeychuk, on n’osera pas parler d’ouverture en fanfare pour ce premier dialogue du FILL. Le sujet est trop grave et les heures trop sombres. Au Moyen-Orient (McCann avait consacré les 1001 fragments de son impressionnant Apeirogon au conflit israélo-palestinien et son dernier, American Mother, co-écrit avec Diane Foley est dédié au fils d’icelle, James Foley, journaliste américain assassiné en Syrie) comme en Ukraine où l’autrice Olesya Khromeychuk a perdu son frère au combat. Le dialogue sera intitulé“Écrire pour comprendre”, car c’est sans doute l’incompréhensible – la mort d’un proche, la guerre absurde – que tentent de dénouer les deux écrivains. Et, par là, certainement, dompter la peur, l’amertume et le chagrin.

Kevin Muscat

Colum McCann et Olesya Khromeychuk – Écrire pour comprendre – Le 21 mai à 19 h, à la Villa Gillet


Focus
Hail Howl !J’ai vu les plus grands esprits de ma génération détruits par la folie, affamés hystériques nus,se traînant à l’aube dans les rues nègres à la recherche d’une furieuse piqûre, initiés à tête d’ange brûlant pour la liaison céleste ancienne avec la dynamo étoilée dans la mécanique nocturne.” Tels sont les premiers vers, ici dans leur traduction française, de Howl, l’un des poèmes les plus mythiques de l’histoire de la poésie mondiale. Un poème scandé pour la première fois le 7 octobre 1955 à la Six Gallery de San Francisco par son auteur Allen Ginsberg, figure de la Beat Generation. Surtout, un poème attaqué en son temps pour obscénité puis réhabilité par un juge et finalement devenu culte, une référence pop (un film fut même consacré à la bataille juridique évoquée ici). C’est à ce monument que rendent hommage le traducteur Nicolas Richard et le musicien Rubin Steiner, sous la forme d’une conférence qui est aussi une enquête à l’assaut du mystère Howl. Howl d’Allen Ginsberg - Une enquête littéraire et musicale – Le 23 mai à 22 h, sur la scène du parc de la Cerisaie

Kevin Muscat

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut