Trouille bleue

Le jeune Sylvain Creuzevault s’était illustré l’an dernier avec une mise en scène totalement emphatique et sanglante du Père Tralalère, huis clos familial d’une rare intensité. Avec son collectif D’ores-et-déjà, il est donc réinvité aux Célestins, coproduit cette fois par le théâtre, pour une version saccadée de la dernière nuit de Robespierre. Ou comment la Révolution illustre les rapports de pouvoir politique, comme elle image les relations entre acteurs, qui se développent sur une scène de théâtre.

Notre Terreur. Au théâtre des Célestins, Lyon 2è. Du 24 novembre au 4 décembre.
www.celestins-lyon.org

à lire également
Philippe Torreton dans La Vie de Galilée, de Brecht – Mise en scène Claudia Stavisky © Simon Gosselin
Entretien – La saison dernière, nous avions apprécié la formidable prestation de Philippe Torreton dans J’ai pris mon père sur mes épaules, de Fabrice Melquiot. Il revient cette semaine à Lyon pour interpréter Galilée, dans La Vie de Galilée de Brecht, aux Célestins. Le lieu, après la Comédie-Française, où il a le plus souvent joué, dit-il.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut