Tricôté, Mourad Merzouki

Un enfant de la banlieue lyonnaise qui se cache de ses parents pour devenir un artiste. Comme Billy Elliot, ce petit garçon de cinéma qui voulait danser contre la pauvreté et les préjugés et dont l'ardeur nous avait arraché les larmes. Merzouki et sa bande dansent dans les rues, ce hip hop qui vient de débarquer des Etats-Unis. A force de pugnacité et de talent, ils finissent par conquérir les scènes françaises. 10 ans plus tard, Mourad Merzouki et sa compagnie Käfig ont dansé dans plus de 40 pays et 250 villes. Son cortège, sur le thème des Lumières de la ville de Chaplin, avait été ovationné par les 300 000 spectateurs lors du dernier Défilé de la Biennale de danse de Lyon. Le charmant jeune homme propose une nouvelle création dédiée au jeune public "et à la curiosité des adultes". Tricôté veut leur expliquer le processus de création chorégraphique : "Comment fabrique-t-on un spectacle ? Par quoi et par où commence-t-on ? Comment choisit-on les danseurs, la musique ?". Bonnes questions.

Tricôté, création 2008 de Mourad Merzouki. Du 2 au 9 février à la Maison de la danse, 8 avenue Mermoz, Lyon 8. 04 72 78 18 00 ou www.maisondeladanse.com

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut