© Dylan Piaser

Théâtre : "Les Étrangers" de Clément Bondu aux Célestins

Du 2 au 12 juin aux Célestins, le metteur en scène, cinéaste et écrivain Clément Bondu adapte au théâtre son premier roman, Les Étrangers. Un voyage entre le présent et le passé, qui mène ses personnages vers une quête impossible : celle du bonheur perdu.

“Ce sont des êtres qui se tissent au fil du temps, des lieux et des histoires, dans leur fragilité. Ils sont tous tendus vers ce qu'ils ont perdu ou ce qu'ils croient avoir perdu” .

C’est avec ces mots que Clément Bondu présente l’adaptation théâtrale de son premier roman. Dans Les Étrangers, paru en 2021, il suit les errances de Paul, écrivain raté, qui part à la recherche d’Ismaël, un ancien camarade, poète, mystérieusement disparu.

Il y retrouve Marianne, son amour de jeunesse, ainsi qu’Aurore et Ida.


“Le souvenir des êtres et des lieux qui nous habitent encore”


Tous ces personnages, dispersés entre l'Europe et la Méditerranée, vont évoquer leur souvenirs et livrer des témoignages – parfois fantasmés – qui agissent comme un révélateur du temps perdu. Dans ce récit polyphonique, ils s’amusent à brouiller les repères, jonglant entre fiction et réalité.

Réflexion sur le langage, le passé, et le pouvoir de l'imagination - à travers le souvenir des êtres et des lieux qui nous habitent encore – Les Étrangers est une pièce qui nous mène en Europe, au Maroc et en Argentine à la rencontre de personnages dont les obsessions persistent quand tout le reste leur échappe.


Les Étrangers, du 2 au 12 juin aux Célestins


 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut