Saigon, spectacle de Caroline Guiela Nguyen © Jean-Louis Fernandez
Saigon, spectacle de Caroline Guiela Nguyen © Jean-Louis Fernandez
Article payant

Théâtre : Entretien avec Caroline Guiela Nguyen

Après Elle brûle et Le Chagrin, deux passionnants spectacles, la compagnie Les Hommes Approximatifs réinvestit le théâtre de la Croix-Rousse avec une nouvelle création, Saigon. Nous avons demandé à la metteuse en scène Caroline Guiela Nguyen de nous en préciser les enjeux.

Caroline Guiela Nguyen © Julien Pebrel
Caroline Guiela Nguyen © Julien Pebrel
Lyon Capitale : Quelle est la nature de votre travail au sein de la compagnie Les Hommes Approximatifs (fondée en 2009) ? Caroline Guiela Nguyen : Il y a une dimension collective, même si nous ne sommes pas un collectif mais une compagnie. L’idée est vraiment de créer ensemble. Chaque personne ayant un outil de création participe à l’ensemble de l’écriture du spectacle. La compagnie regroupe des personnes qui sont à l’extérieur du plateau (créateur son, créateur lumière, scénographe, costumier, dramaturge…) qui, sur chaque projet, invitent des comédiens à créer un spectacle. Quel est le fil rouge de votre dernier spectacle, Saigon, que vous venez jouer au théâtre de la Croix-Rousse ?

Il vous reste 74 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
La grande Roue place bellecour © tim douet_0069
 Pour clôturer cette semaine ensoleillée, Lyon Capitale a sélectionné pour vous une liste d’activités à faire ce week-end. Au programme : astronomie, sport, cuisine, théâtre et autres festivités estivales.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut