Casse-noisette, par le ballet de l’Opéra national de Kazan © Wim Lanser
Casse-noisette, par le ballet de l’Opéra national de Kazan © Wim Lanser
Article payant

Spectacles : une rentrée en ordre dispersé à Lyon

Fermées depuis le confinement de mars, les salles de spectacle vont pouvoir rouvrir. Mais la lourdeur du protocole sanitaire les enferme dans une situation financière inextricable. Les représentations seront jouées à perte.

Après de trop longs mois d’aveuglement et d’impuissance, le monde culturel aperçoit enfin une lumière au bout du tunnel. À une fin de saison 2019-20 précipitée avait suivi l’annulation de la quasi-totalité des festivals de l’été. Jusqu’aux derniers jours d’août, la possibilité de rouvrir les théâtres ou les salles de concert a souvent été un mirage. Les protocoles sanitaires ont embarqué les directeurs d’institutions dans un grand huit d’émotions. L’espace de quelques heures, ces derniers ont même entrevu une sortie de crise presque inespérée. Le dernier protocole en date prévoyant la possibilité de rouvrir sans restriction de jauge, avec toutefois l’obligation de porter le masque pour les spectateurs. Mais rien ne sera épargné en 2020 aux acteurs de la culture lyonnaise. “L’éclaircie a été de courte durée puisque nous sommes passés en zone rouge. C’est assez démobilisant pour nos équipes de ne pas avoir de visibilité”, enrage Pierre-Yves Lenoir, codirecteur du théâtre des Célestins. “Nous étions pleins d’espoir pour le lancement de la saison. On imaginait que l’été ferait disparaître le virus, mais on se réveille à la rentrée avec un boulet au pied et on se dit que cela va durer dans le temps”, maugrée Julien Poncet, directeur de l’Odéon.

Il vous reste 82 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Le comédien Jacques Verzier rend hommage à Jeanne Moreau au théâtre de la Croix-Rousse En 1968, dans tout l’éclat de sa quarantaine rayonnante, Jeanne Moreau est l’invitée de Denise Glaser dans son émission télévisée, alors célèbre, Discorama. Elle présente une série de chansons courtes inspirées du roman d’Elsa Triolet : Les Manigances. Véritables haïkus mis en […]

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut