Vieux-Lyon (Office de tourisme de Lyon)

Que faire à Lyon le week-end du 10, 11 et 12 juillet ?

Humour, visites, balades et théâtre, découvrez les sept sorties du week-end à Lyon.

Vendredi 10 juillet : les gones du rire (humour).

Le bar alternatif Point nommé, dans le 2e arrondissement, et la compagnie lyonnaise Impro space Gones présentent un plateau de six humoristes aux univers variés. L’événement se déroule un vendredi par mois dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

Bar le Point nommé, 20h30 – 22h30, prix libre. 

Vendredi 10 et samedi 11 juillet : Trucs de ouf (théâtre / comédie), par Coppélia Truc.

Une comédie qui trace le parcours de quatre personnages aux paradoxes affirmés : la vegan qui porte de la fourrure, le rappeur en manque de talent etc. Une pièce espiègle qui se joue des clichés et dont les quatre personnages sont joués par une seule actrice – sans schizophrénie.

Théâtre la girafe qui se peigne (1e arrondissement), 20h à 21h25, 10€, déconseillé au jeune public.

Samedi 11 juillet : maison des Canuts et traboules sur la Résistance.

Cet après-midi, organisé par la Maison des Canuts, vise à découvrir l’histoire du quartier de la Croix-Rousse et particulièrement de la Résistance lyonnaise. Composée en deux parties, la journée commence par la visite commentée de la maison des Canuts avec démonstration du tissage de la soie, à 15h30, puis s’enchainera par une balade – toujours commentée – à travers les traboules de la Croix-Rousse. Qualifiée de « capitale de la résistance » par Charles de Gaulle, Lyon a en effet accueilli une partie des commandements de la Résistance.

Maison des Canuts, 15h30 – 18h, Adultes / 14€, Étudiants et -26ans / 9€, -11ans / gratuit.

Samedi 11 juillet : Explora Lyon – à la découverte de la capitale des Gaules.

Cette course d’exploration consiste à relier le plus rapidement possible des lieux de passage tout en résolvant des énigmes sur le passé de la « capitale des Gaules ». Les équipes, composées de deux à trois coureurs, découvriront l’histoire lyonnaise et de l’Empire romain tout en réalisant un parcours sportif. L’équipe gagnante recevra un prix.

La course fera un peu moins de 10 kilomètres. Il est conseillé d’avoir un bon niveau sportif et de prendre une tenue de sport et un smartphone. Les organisateurs fourniront une carte et un livret de course.

Départ et arrivée de la basilique Fourvière, 10h, durée 2h30, 16€ par participant, +18 ans.

Samedi 11 juillet : Musée d’Histoire de Lyon – visite libre avec médiateur.

Le musée d’Histoire de Lyon propose une visite avec des médiateurs pour raconter l’histoire de la ville et de l’exposition Portraits de Lyon. Les jardins de Gadagne sont également ouverts au 4e étage du musée. Un moment pour tous les âges au profit d’une (re)découverte de l’histoire lyonnaise.

Musée d’Histoire de Lyon, de 14h30 à 18h, gratuit avec le billet d’entrée aux musées.

Samedi 11 juillet : Le prix de l’Ascension (théâtre / comédie.

Une comédie qui se joue du pouvoir et de « l’ascension » sociale, politique, professionnelle. Les deux personnages, énarques, sont confrontés au pouvoir, entre perceptions, idéaux et réalités. L’univers, impitoyable, questionne sur les positions de pouvoir avec humour.

Théâtre Comédie Odéon, 18h, durée 1h25, tarif tout public / 21,50€, tarif réduit / 17,50€.

Dimanche 12 juillet : visite avec Cybèle.

Tous les dimanches, à 10h30 rue de Marseille, Cybèle organise des visites contées intitulées «  la vie à Lyon sous l’occupation ». Les balades se mêlent à l’histoire de Madeleine, jeune fille ayant grandi à Lyon pendant les cinq ans de guerre. Émouvante et bien illustrée, cette visite offre un autre regard sur l’histoire lyonnaise, entre Jean Macé et les quais du Rhône.

Rue de Marseille (Lyon 7e arrondissement), 10h30, tarif plein / 15€, -16 ans / 7,5€.

Dès aujourd'hui... Regarder la comète Neowise

La comète Neowise est visible à l'oeil nu dans le ciel lyonnais tous les matins entre quatre et cinq heures ! À partir du 14 mardi juillet, elle sera également visible dès 23h. L'occasion d'observer un astre de passage tous les 5000 ans.

Lire aussi : tout savoir sur la comète Neowise

1 commentaire
  1. Signaler un commentaire inapproprié
    Erik69 - 10 juillet 2020

    Surtout ne pas sortir pour éviter de se faire pougnarder par un électeur du nouveau maire.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut