Nuits sonores : les concerts de jeudi

Contrairement à hier soir où tout se déroulait aux anciennes usines Brossette, le programme de cette nuit s’annonce cornélien. Avec pas moins de 10 scènes différentes réparties dans Lyon, il ne faudra pas vous tromper de soirée.

En ce jeudi 9 mai, c’est le live de Nurse With Wound – musicien culte à l’obsession maladive pour le “bruit musical” et les sonorités industrielles - qui sera l’affiche la plus curieuse de l’après-midi. Le Lyonnais Wild Aspect et surtout le Berlinois d’adoption Seth Troxler devraient eux faire honneur à la réputation techno des Nuits sonores en délivrant des DJ sets énergiques. Enfin, comptez sur les Lumerians et leur rock tant psychédélique qu’hypnotique pour vous évader dès les premières notes en terre californienne.

Pour les fans de deep house, rendez-vous à L’Ambassade afin d’assister aux DJ sets de Manoo et du phénoménal Black Coffee. Adeptes de la techno minimale, profitez plutôt de la programmation exclusivement Kompakt de ce soir à La Plateforme. L’excellent label de rock Born Bad sera lui représenté au Clacson avec la présence de trois de ses groupes – Crash Normal, Catholic Spray et Feeling of Love – dans ce qui devrait être la soirée la plus délurée de ce jeudi. Au Transbordeur, il ne faudra pas rater le prometteur groupe niçois Hyphen Hyphen, l’impressionnant Shigeto et la performance des DSCRD, cinq Parisiens bidouilleurs de machines à la réputation grandissante. Enfin, c’est au Sonic que vous pourrez assister au live du jeune talent lyonnais Abschaum (véritable puits d’influence de la scène rock de ces quarante dernières années) et du trio Purling Hiss mené par l’excellent guitariste Mike Polizze.

-----

Pour en savoir plus sur les groupes que nous vous conseillons pour ces Nuits sonores, lire notre sélection.

à lire également
Détail d’un dessin de Kanellos Cob pour Lyon Capitale
Dans la liste des ingrédients du succès du modèle lyonnais, l’apport européen est rarement mis en avant. Il va pourtant de pair avec la dynamique économique et culturelle de Lyon. Dans la culture, avec Arty Farty, comme sur le plan institutionnel, Lyon tente de développer son propre réseau européen : celui des capitales économiques à défaut d’être des capitales nationales.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut