NUITS SONORES : 5EME SET GAGNANT !

Flore vient d'envoyer ses derniers disques à un public qui ne veut toujours pas aller se coucher, derniers beats d'un festival qui, pour sa cinquième édition, aura une nouvelle fois fait vibrer les murs un peu coincés de la ville.

Les Nuits Sonores s'éteignent. Elles ont donné tout ce qu'elles ont de sons, de cris, de nuits festives qui commencent et se terminent le jour.

La pluie du mercredi et du jeudi est déjà oubliée, seuls les souvenirs des rayons de soleil sur les Siestes persistent. On oublie un peu tout, on ne regrette rien. A part peut-être que les festivaliers se soient sentis un peu à l'étroit aux Subsistances, lieu certes exceptionnel mais un peu ''fermé'' pour accueillir une manifestation de cette ampleur. N'existe-t-il pas une friche comme la regrettée Sucrière, une gare, des bâtiments en attente de rénovation, ou même une place Bellecour pour accueillir ce qui s'avère être l'événement majeur à Lyon, à l'instar du 8 décembre ou des Nuits de Fourvière ?

Cette année encore, ils étaient plus de 48.000 festivaliers à déambuler dans les rues de Lyon pendant cinq jours, un peu plus qu'en 2006, et près de 4.000 présents au parc Bazin pour les Siestes dominicales.

Le succès était donc au rendez-vous, malgré une météo capricieuse, parce que les Nuits Sonores rendent à la musique ce qu'elle a de plus cher : son public. Sans frontière entre les genres, du rock très n' roll de Violent Femmes aux nanas givrées de Chicks On Speed, c'est encore et toujours la musique qui était à l'honneur pour cette cinquième édition. Et pas là où on l'attendait le plus. Bien sûr la présence des grands noms de la techno (James Holden, Ellen Allien ou Miss Kittin) s'imposait pour donner du poids à la programmation, mais la place semble déjà ouverte pour une nouvelle génération du son, de Shonky à Water Lilly en passant par les beats énervés de Boys Noize.

Les cultures électroniques avancent vite, très vite. A Lyon de continuer à prendre le bon wagon.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut