Les Assises Internationales du Roman : quelle invention !

Un thème qui a permis d'aborder différentes problématiques de la littérature contemporaine : l'occasion pour les écrivains venus du monde entier, les journalistes et le public de débattre autour des tables rondes passionnantes avec des sujets comme " le roman puzzle ", " les écrivains cinéastes ", " la circulation internationale des œuvres ",...

Les assises du roman, c'était aussi des lectures en version originale où les barrières des langues ont été abolies. La littérature en a retrouvé sa dimension universelle.

Une semaine est passée et demeurent alors les moments d'exception qui ont marqué les assises : les mots russes de l'auteure Ludmila Oulitskaïa prononcés dans la douce lumière de la librairie du Bal des Ardents, Irène Jacob et l'intensité de sa lecture des extraits du Lexique nomade, la sensibilité de l'écrivain Eric Reinhardt dans son évocation de la complexité de l'acte d'écriture, l'interprétation du processus de création littéraire par l'auteur irlandais Joseph O'Connor, tout imprégné de Joyce, la discussion enflammée entre les écrivains réalisateurs l'Israélien Etgar Keret et le français Christophe Honoré...
A l'époque d'une mondialisation qui prône l'uniformisation, des espaces de liberté subsistent, la littérature en est un. Ces assises internationales du roman ont ainsi mis en avant la diversité des littératures où l'international se met au service de la beauté de la langue, des origines des textes, de la diversité des points de vue et de la multiplicité des conceptions du monde.

Audrey Hadorn

Les assises internationales du roman, un évènement conçu et organisé par le Monde et la Villa Gillet. En partenariat avec Les Subsistances.

à lire également
Fête du livre de Bron 2018, hippodrome de Parilly © Paul Bourdrel
En inscrivant sa programmation dans la thématique “Une soif d’idéal”, la Fête du livre de Bron a trouvé une fois encore un terreau propice à la réflexion et à la lecture, multipliant notamment, outre les grands auteurs, les approches audacieuses de la lecture publique.
Faire défiler vers le haut