Portfolio musée des tissus
© Tim Douet

Le musée des Tissus est sauvé pour au moins neuf mois

Le président de la chambre de commerce et d'industrie de Lyon, métropole, Saint-Etienne, Roanne a annoncé que le musée des Tissus était provisoirement sauvé grâce au concours des partenaires publics. Une solution provisoire qui va permettre de gagner du temps pour dégager une solution durable.

Le musée des Tissus est sauvé pour les 9 prochains mois. Le président de la CCI Lyon, métropole, Saint-Etienne, Roanne a annoncé qu'il soumettra au vote des élus un budget complémentaire de 1 millions d'euros. Budget auquel s'ajouteront les 750 000 euros proposés par l'État, la région Auvergne-Rhône-Alpes, la ville de Lyon et la Métropole. "Sous réserve du vote de lundi, nous avons franchi une première étape pour sauver ces musées, mais il ne reste que neuf mois pour assurer définitivement un avenir à ce patrimoine exceptionnel", a précisé Emmanuel Imberton

Hier Gérard Collomb avait annoncé "avoir demandé une aide exceptionnelle à la ville et la métropole qui apporteront chacune 125 000 euros." Grâce aux engagements des différents acteurs publics, l'hypothèse d'une fermeture du musée le 14 mars semble s'éloigner. Pourtant le problème du financement n'est que reporté.

"Il faut que des mécènes s'engagent"

"Alors que la CCI doit faire face à de très sévères coupes budgétaires - réduction de 38 % de ses ressources fiscales sur trois ans -, elle souhaite marquer, par ce dernier engagement, sa volonté de se battre jusqu’au bout pour la survie de ces musées […] Ce dernier engagement exceptionnel, s’il est adopté lundi prochain, n’a de raison d’être que si l’État poursuit activement, avec l’ensemble des parties prenantes, la mise en place d’une nouvelle gouvernance et d’un projet capables d’assurer la survie et le développement des musées sur le long terme", a tenu a rappeler le président de la CCI.

De son côté Gerrard Collomb semble s'activer pour trouver de nouveaux partenaires locaux et internationaux. "Il faut que des mécènes s'engagent", explique-t-il. Dans ce sens l'édile a affirmé qu'il essayait "de faire le tour de mécènes français et étrangers, avec Brigitte Saby décoratrice internationale, afin de mobiliser autour de la collection exceptionnelle des musées." Outre ces mécènes français et étrangers, le maire de Lyon cherche à faire participer les acteurs locaux qui se sont manifestés publiquement pour sauver le musée. "Ils seront sollicités pour participer financièrement à cette contribution exceptionnelle", a-t-il indiqué.

La CCI a d’ores et déjà rappelé qu’elle était prête, dans l’hypothèse où une solution viable se dégage, à céder les collections à l’État et à mettre à disposition les deux hôtels particuliers qui les abritent.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut