vue de Lyon
©Tim Douet

Le Lyon alternatif, selon The Guardian

Le quotidien d’information britannique The Guardian a publié ce lundi un guide alternatif pour visiter Lyon. Au menu, ce qu’il se fait de mieux à Lyon : l’art, la fête et la gastronomie.

Ce lundi, sur le site Web d'information britannique The Guardian, le lecteur d'outre-Manche pourra découvrir les secrets du Lyon alternatif. Le troisième site d'information au monde publie en effet un petit guide pour découvrir les endroits hype de la ville et les secrets de la capitale des Gaules.

Concocté par Benjamin Mialot du Petit Bulletin, le blogueur Guillaume Long, le collectif Néon et les organisateurs de soirées Merci Bonsoir, ce petit guide non exhaustif et pétulant donne un coup de jeune à la culture lyonnaise.

Question fête et musique, l'article s'attarde sur le succès du Sucre, sur l'Epicerie Moderne (à Feyzin), "temple de la musique indé", ou Grrrnd Zero (à Vaulx-en-Velin), "cœur du Lyon underground". Le Guardian n'oublie pas les endroits pour chiller un samedi pluvieux à Lyon : l'excellent Kraspek Myzik par exemple, boutique de vinyles le jour et salle de concert le soir.

Street food plutôt que gastro

Pour la gastronomie, on passe rapidement sur les bouchons lyonnais pour s'attarder sur la street food lyonnaise et la cuisine du monde. L'auteur cite le Nam Sandwish, où l'on peut déguster des sandwichs vietnamiens, ou encore le Kitchen's Café, pour se régaler d'une cuisine franco-suédoise faite avec des produits locaux.

L'article s'achève par un petit tour d'horizon des galeries d'art à ne pas manquer à Lyon. Aucun grand musée ici, mais des lieux souvent moins connus et tout autant qualitatifs : l'éclectique Datta Galerie, à la fois librairie et galerie d'art contemporain, la Salle de Bains, rue Burdeau, ou L'Œil de Bœuf, plus bas dans les pentes de la Croix-Rousse, ouverte six mois dans l'année.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut