Play Time 2016 CCNR montage
© Gregory Batardon / Frédéric Iovino (montage LC)

La danse en partage à Rillieux

Le centre national chorégraphique de Rillieux et son chorégraphe Yuval Pick lancent ce vendredi la 4e édition de Play Time, composée de spectacles et de concerts à vivre en famille !

Jozsef Trefeli & Gabor Varga, Creature / Carolyn Carlson, Seeds © Gregory Batardon / Frédéric Iovino (montage LC)

© Gregory Batardon / Frédéric Iovino (montage LC)
Jozsef Trefeli & Gabor Varga, Creature / Carolyn Carlson, Seeds.

Créatif, inventif et participatif, c’est ainsi que Yuval Pick a conçu ce festival qui a su trouver un public disposé à explorer de nouvelles formes artistiques. Si la danse est au rendez-vous, des concerts sont également au programme avec pour la première fois un bal pour enfants (vendredi 8 avril).

On le sait, Yuval Pick aime travailler sur la ville et ce qui constitue son identité comme celle de ses habitants. Après Au bord du vif, un projet autour de la photographie, il propose cette année aux Rilliards de participer à Dites Rillieux (du 1er au 3 avril) une création inspirée par les sons et la musique de leur ville présentée au public.

À partir d’une matière sonore enregistrée et transformée par le chorégraphe et Wilfrid Haberey, un groupe de 19 participants expérimente les danses d’ensembles issues de différentes cultures dans les espaces de la ville, avec l’idée d’inventer une nouvelle danse traditionnelle.

Faux-klore et graines du futur

Hongrois d’origine, József Trefeli et Gábor Varga sont eux aussi fans de danses traditionnelles et c’est en utilisant des accessoires de danse comme des bâtons, des fouets, des masques et des costumes qu’ils s’amusent à en recréer de nouvelles, plus adaptées au monde actuel. Leur pièce Creature (présentée le 4 avril) est le reflet d’un processus de création qui leur permet de s’emparer d’un certain folklore pour aller vers ce qu’ils appellent un “faux-klore”.

Cette 4e édition est marquée par la présence (le 5 avril) d’un solo de Carolyn Carlson, Seeds (Graines), un voyage entre réalité et imaginaire avec un petit bonhomme nommé Elyx qui, tel un ange dénonciateur, invite les danseurs présents sur le plateau ainsi que le public, petits et grands, “tous graines”, à se questionner et à dessiner la terre de demain. Conçue pour le jeune public, cette pièce ne manquera pas d’interpeller les adultes sur le devenir de la planète et ce qu’il est nécessaire de transmettre aux jeunes générations pour tenter de la préserver.

Danse et musique

PlayBach, de Yuval Pick / Le Tram des Balkans © Amandine Quillon / André Hébrard (montage LC)

© Amandine Quillon / André Hébrard (montage LC)
PlayBach, de Yuval Pick / Le Tram des Balkans.

Yuval Pick présentera à nouveau (7-8 avril) PlayBach, une pièce créée à partir d’une playlist des œuvres de Bach, pour ensuite laisser la place à l’ensemble instrumental de l’école de musique de Rillieux qui interprétera, entre autres, la danse hongroise n° 5 de Brahms, Papiyouchka polka ou le Cercle circassien, une danse folklorique collective. Les écoles seront à la fête car l’équipe du centre chorégraphique aura concocté pour les enfants et les familles un bal explorant des folklores, des traditions dansées et des temps de danses collectives.

Cette semaine festive se terminera par un voyage au cœur des musiques du monde avec une soirée musicale (le 8 avril) et deux groupes : le trio Bassma et Tram des Balkans. Porteur de l’héritage musical oral du Moyen-Orient et du Maghreb, entre tradition et modernité, le premier transmettra la beauté et l’émotion de chansons folkloriques et populaires : chants de mariage, d’exil, berceuses... Le second entraînera le public dans un répertoire joyeux, avec une musique pop’n’trad inspirée des musiques d’Europe de l’Est, imprégnée de jazz, de chants de gorge et de rock. Ça va swinguer et ça va danser !

Play Time – Du 1er au 8 avril, au centre chorégraphique national de Rillieux-la-Pape.
à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut